INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT

 
TROUBLES DU LANGAGE ET SCOLARISATION
documents
Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page411.htm

 

Le projet de réseau DYS & SCOL

pour les élèves porteurs de troubles du langage oral

Présentation du projet
En résumé -
Ce projet part du constat que la principale difficulté à laquelle se heurtent les familles est celle du manque de formation des maîtres.
Il repose sur quelques principes simples :
- cibler la formation des enseignants sur les enseignants qui reçoivent effectivement dans leur classe des enfants dysphasiques ;
- faciliter un travail en réseau des écoles et collèges concernés ;
- Identifier les écoles ou collèges concernés et favoriser l'orientation des enfants dysphasiques vers ces établissements.
Ce projet avait reçu au départ un bon accueil de la part de l'Inspection académique, mais il n'a pas été mis en oeuvre et l'association AAD17 n'est pas assez forte pour le soutenir auprès de l'éducation nationale. Dommage !

 

 

Pour une scolarisation adaptée

LE DISPOSITIF DYS & SCOL
Troubles du langage oral

La plupart des parents se rendent compte très tôt des difficultés de langage de leur enfant.  Et c'est dès l'âge de la maternelle qu'il faut y être attentif, quand le langage se met en place.

Pour permettre la scolarisation de ces enfants dans de bonnes conditions, l'Inspection académique de Charente-Maritime a annoncé qu'elle organiserait un réseau d'écoles - appelé réseau DYS & SCOL -  où ces enfants seraient à l'aise et bénéficieraient d'une pédagogie adaptée. Les enseignants de ces écoles devraient recevoir une formation spécifique.  Un bureau pourrait être à la disposition des orthophonistes des enfants pour leurs interventions dans l'école.

A la rentrée de septembre 2013, c'est l'école maternelle Guérineau de Rochefort qui sera la première à accueillir dans ce cadre des enfants présentant des troubles du langage oral. Dès la rentrée suivante des écoles maternelles d'autres villes du département et des écoles primaires pourront participer à ce réseau. Des enfants présentant des troubles du langage écrit pourront également être accueillis.

Ce projet a été conçu en accord entre l'Education nationale et les associations de parents. Il représente une chance pour les enfants.
Les associations de parents des enfants dys  remercient les enseignants de l'école Guérineau qui ont été volontaires pour être la première école du réseau DYS & SCOL.

*  *  *

L'école Guérineau pourra recevoir des enfants de la communauté d'agglomération  de Rochefort et des environs. Les enfants qui ont un PPS pourront être orientés vers l'école maternelle Guérineau par la MDPH. Les autres adresseront leur demande à M. l'IEN-ASH qui leur indiquera la voie à suivre :
M. l'IEN-ASH – Inspection académique de La Rochelle – Cité administrative BP 508 – 17021 LA ROCHELLE cedex 1 -  ien.ash.ia17@ac-poitiers.fr - 05 46 51 68 85

 
Commentaire

AAD17 – Association Avenir Dysphasie de Charente Maritime
A propos du projet de DISPOSITIF et de RESEAU DYS & SCOL - Commentaire

Considérations initiales

A l’ origine du projet, deux considérations :

1. que la principale difficulté à laquelle se heurtent les parents est celle du manque de formation des enseignants dont la plupart se disent très démunis face aux enfants porteurs de troubles du langage oral.
D’où la volonté de mettre en place une formation ciblée des enseignants qui reçoivent effectivement ces élèves (dans le cadre de la formation continue).

2.  que puisque le langage se met en place très tôt, la prise en charge adaptée, éducative et pédagogique, de ces enfants, doit être précoce, dès la maternelle.

Le projet

1. Projet de mini-regroupement des enfants dans des écoles identifiées, de façon
- à éviter la clis (problèmes de déplacement, effet de mise à part des enfants)
-  mais à permettre d’une part que les enfants ne soient pas isolés dans leur classe mais rencontrent des camarades ayant les mêmes difficultés,
et d’autre part que l’investissement des enseignants pour acquérir les compétences nécessaires soit utilisé dans la durée, sur plusieurs années.

2. Choix au départ d’une école volontaire, car les enseignants n’aiment pas qu’on leur impose quelque chose, ils demandent qu’on leur fasse confiance.

3. Accord de la Mairie pour faciliter les affectations des élèves dans l’école retenue et pour faciliter les interventions des professionnels dans l’école (bureau à la disposition des orthophonistes ou des autres professionnels).

4. Un projet de travail en réseau qui débute modestement avec une seule école mais qui a une grande ambition puisqu’il s’agit à terme d’un maillage du territoire : extension progressive du projet à d’autres écoles maternelles du département et à des écoles primaires ; duplication pour d’autres handicaps, notamment dyslexie et dyspraxie.

Questions en perspective

1. L’orientation des enfants en maternelle risque de poser des problèmes, car si les parents s’inquiètent très tôt des difficultés de langage des enfants ils sont souvent réticents à s’engager dans un processus de scolarisation précoce adaptée.  (De tous côtés on leur dit : attendez,  les progrès vont venir…).

2. La question des actions à conduire dans l’école relève de l’Education nationale. Nous savons que :
- l’école sera attentive à la vie sociale des enfants qui ont des problèmes de communication avec leurs camarades (notamment récréations et cantines) ;
- la formation continue comprendra une part de formation proprement dite et une part d’échanges sur les pratiques. Les AVS et les ATSEM y serons associées ;
- l’organisation du partenariat parents/enseignants/ professionnels sera favorisé.

 

 AAD17 se félicite de la confiance parents/éducation nationale qui a présidé à l’élaboration du projet
Christelle Coustal, présidente d’AAD17 -
aadys17@gmail.com


Note complémentaire
Voir la page : Repérage et diagnostic précoce de la dysphasie
 
Mise à jour : 26/03/13

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE