INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT


plan du site

 
LA LOI DU 11 FÉVRIER 2005 ET SA MISE EN OEUVRE
textes officiels

Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page209.htm

Circulaire préparatoire de la rentrée 2012


Présentation

  De cette interminable circulaire, nous ne retiendrons ici que la partie concernant directement la scolarisation des élèves handicapés.
 
Circulaire n° 2012-056 du 27 mars 2012

M Luc CHATEL
Ministre de l'Education Nationale
Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012
NOR : MENE1111098C - BO n° 13 du 29 mars 2012
MEN - DGESCO A3-1

On trouve cette circulaire sur le site :
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59726


Extraits :

I.5. Aménager des parcours scolaires spécifiques
La scolarisation des élèves en situation de handicap s'est considérablement développée depuis la loi n° 2005-102 du 11 février 2005. Les enjeux portent aujourd'hui sur :
- la qualité de la scolarisation ;
- la formation et l'accompagnement des enseignants ;
- la personnalisation des réponses pédagogiques, la validation des compétences (socle commun, compétences professionnelles, etc.) et les certifications.
Les dispositifs (Pass, Ulis, etc.) dédiés à la scolarisation des élèves handicapés continuent de se développer en vue d'améliorer les parcours de formation. Les liens avec les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) se renforcent, notamment en ce qui concerne la scolarisation partagée. Les assistants de scolarisation permettent désormais de répondre avec plus de souplesse et de réactivité aux besoins d'accompagnement des élèves en situation de handicap. La formation initiale et continue, l'accès aux ressources documentaires, notamment pour les enseignants non spécialisés, font l'objet d'une attention toute particulière. Les modules de formation à distance s'inscrivent dans ce cadre.
Les élèves intellectuellement précoces (EIP) doivent bénéficier de réponses individualisées. Dans chaque académie, un référent EIP est l'interlocuteur privilégié pour les parents et la communauté éducative. Pour assurer le suivi et la prise en charge de ces élèves dans les meilleures conditions, il convient de privilégier trois orientations : la formation, la lisibilité des structures et leur développement dans l'enseignement public.
(...)
 
II.3. Conforter les capacités d'agir des acteurs académiques
L'autonomie dont disposent désormais tous les responsables du système éducatif doit leur permettre d'adapter ce service aux conditions sociales, économiques et territoriales de leur environnement. Cette autonomie constitue un levier effectif pour améliorer les performances de l'École et pour répondre à la nécessité de réussite de tous les élèves ; elle est aussi un engagement qui se traduit par la contractualisation. Les contrats entre l'administration centrale et les académies, entre les services académiques et les établissements, ont pour but de responsabiliser les signataires sur des objectifs précis et de faire connaître aux usagers du service ce à quoi les acteurs s'engagent et pour quelle durée. (...)
Pour le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative
et par délégation,
Le directeur général de l'enseignement scolaire,
Jean-Michel Blanquer

 

Mise à jour : 04/04/12

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE


RETOUR AU
PLAN DU SITE