+
 
INTÉGRATION SCOLAIRE ET PARTENARIAT
présentation générale

Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page369.htm


LES ASSOCIATIONS DE PARENTS D'ENFANTS HANDICAPÉS

ET LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

 
 
La circulaire 2017-084 du 3 mai 2017 "Missions et activités des personnels chargés de l'accompagnement des élèves en situation de handicap" regroupe et met à jour les textes relatifs à la formation des AVS et des AESH, mais elle n'apporte pas de nouveaux éléments. (Partie 6. La formation des personnels chargés de l'aide humaine aux élèves en situation de handicap.)
 
Des recommandations officielles ?
  • Concernant la formation des AVS et des AESH
Une convention du 17 septembre 2008
Les textes officiels invitent parfois explicitement les associations de parents à participer à la formation des AVS et des AESH. Une convention en ce sens avait été passée entre le ministère de l'éducation nationale et sept associations de parents d'enfants handicapés le 17 septembre 2008.
La convention rappelle que les associations mènent depuis plusieurs années des actions de formation en direction des personnes exerçant des missions d'auxiliaires de vie scolaire (AVS) auprès des élèves handicapés. Elle rappelle aussi les objectifs dse ces interventionsdont elle fixe le cadre conventionnel.
Du côté de l'Education nationale ces interventions sont rendues possibles par "sa volonté de dispenser aux personnels exerçant les missions d'AVS une formation générale de 60 heures."
  Voir : convention du 17 septembre 2008
 
  • Concernant la formation des enseignants
Un exemple : les associations de parents d'enfants sourds - La Circulaire n° 2017-011 du 3 février 2017
La circulaire n° 2017-011 du 3 février 2017 "Mise en œuvre du parcours de formation du jeune sourd" préconise explicitement la coopération avec les associations, notamment dans le domaine de la formation des enseignants.
Circulaire n° 2017-011 du 3 février 2017
6. La coopération avec les associations - Information des familles
Il est souhaitable que les associations de parents, de personnes sourdes et gestionnaires d'établissements ou de services dédiées à la surdité soient associées à la sensibilisation et à la formation des enseignants et des personnels d'encadrement dans le cadre des plans de formation.
Dans le cadre de la coopération des services académiques avec les ARS, un schéma régional organise les différents dispositifs de scolarisation des élèves et la formation des enseignants. Les associations d'usagers y sont associées.
 
Les questions des associations
Les propositions et les questions d'une association - Les petites écoles pour tous
  Comment atteindre les AVS et les AESH ? Comment atteindre les enseignants ?


30-04-2017
(Je suis) maman d'une petite fille asperger de 7 ans et de membre actif de l'association Les petites écoles pour tous, qui œuvre pour l'inclusion des enfants TSA à l'école et dans les activités extra scolaires (l'activité de notre association est présentée sur notre site www.ecole-ikigai.org)
Nous proposons, depuis le mois de septembre dernier des modules de formation destinées aux AVS et aux enseignants souhaitant se former en dehors de leur temps de travail à un tarif très réduit (ces formations étant mécénées par des fondations privées, elles sont actuellement proposées entre 15 et 25 euros la demi-journée et nous espérons pouvoir encore réduire ce tarif pour l'année prochaine).
Nous avons proposé des modules très pratiques sur le mode de fonctionnement autistique, les adaptations des apprentissages, les habiletés sociales, la gestion des comportements problèmes, la rééducation du geste graphique, etc... ( formations assurées par des professionnels)
Nous proposons également des réunions d'échange de pratique pour les AVS, animées par une psychologue. Nous avons constitué un petit groupe d'Avs qui participent régulièrement à ces formations et qui sont très motivées .
Nous n'avons pas réussi, en revanche, à trouver les bons relais pour faire venir les enseignants à ces formations hors temps de travail.
L'année prochaine, nous voudrions :
- proposer une formation certifiante sur deux ans pour des AVS, qui serait cofinancée par du mécénat et par du crowfunding
- nous aimerions poursuivre les réunions d'échange de pratique pour assurer un suivi sur la durée de ces AVS
- proposer quelques modules de sensibilisation pratiques aux enseignants volontaires ( ex : les 10 points clés à connaître lorsque l'on accueille un enfant TSA dans sa classe)
Nous nous interrogeons sur les contacts institutionnels nécessaires pour développer cette action.
Quels seraient les interlocuteurs les plus pertinents ( nous sommes basés à Paris) pour faire connaître ces formations et les promouvoir ?
Stéphanie Gruet Masson
Réponse ISP
ISP

04-05-17
Atteindre les AVS et les AESH
Atteindre les AVS et les AESH n'est pas le plus difficile et vous-même y êtes déjà parvenus. Il y a en fait deux pistes possibles.
La première piste est d'ordre institutionnel. Les AVS bénéficient d'un potentiel d'heures de formation annuel de 60 h. C'est en principe l'IEN-ASH du département qui gère cette formation. Cet IEN-ASH est à l'écoute des besoins et des demandes des AVS et il cherche des intervenants susceptibles d'y répondre. Une association peut donc proposer ses services à l'IEN-ASH conseiller du DASEN (Inspecteur d'Académie).
C'est la voie la plus commode, car cette formation a lieu sur le temps de travail
On trouve les adresses des IEN-ASH par exemple à la page quelques adresses > cliquer sur le déparetement.
Parfois l'organisation de la formation est académique et dans ce cas s'adresser à l'IEN-ASH conseiller du recteur ; on trouve les adresses à la même page > Les adresses des IEN-ASH Conseillers des Recteurs
La seconde piste est plus aléatoire. Il s'agit des réunions d'information que vous organisez en dehors des temps de travail. En principe l'Education nationale ne vous fournira pas la liste des noms et des adresses des AVS. Vous pouvez d'abord transmettre l'information à ceux que vous pouvez contacter à partir des listes d'adresses que vous avez pu constituer dans le cadre de votre association ; mais vous pouvez aussi demander à l'IEN-ASH, sous couvert de son Inspecteur d'Académie (DASEN), qu'il diffuse l'information, s'il le juge opportun, auprès des AVS et des AESH, par exemple en leur transettant l'invitation au moyen d'internet. Sans compter les autres moyens d'information dont vous pouvez disposer : la presse, les groupes facebook, les réseaux sociaux...
  Atteindre les enseignants
ISP

07-05-17
La question de la formation des enseignants est la question fondamentale que pose aujourd'hui la scolarisation des élèves en situation de handicap. Mais il est difficile d'envisager comment les associations peuvent y paerticiper.
En dehors du temps de travail ?
Pour inviter les enseignants à des réunions d'information que vous organisez, la démarche peut être la même que pour les AVS, à savoir demander à l'IEN-ASH qu'il leur fasse parvenir l'information. En général il acceptera. Mais cela ne signifie pas que les enseignants se déplaceront. Car ce que vous leur demandez, c'est de venir se former en dehors de leur temps de travail, c'est donc du bénévolat. C'est peut-être beaucoup demander. On voit mal un patron inviter ses salariés à aller se former bénévolement durant leurs week-ends et sur leurs temps de loisirs...
Des pistes plus institutionnelles
Il y a dans l'Education nationale des lieux de formation des enseignants : les ESPE (Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education). Les ESPE sont essentiellement chargées de la formation initiale de tous les enseignants. Cette formation comprend une initiation de base à l'accueil des élèves handicapés (qu'est-ce qu'un PPS ? etc). Les associations de parents peuvent parfois être invitées pour une intervention d'une heure ou deux. Elles risquent de se trouver devant un public peu motivé. Néanmoins il n'est âs inutile que ce public sache qu'il existe des association s de parents et quel est leur rôle.
Prendre contact avec l'ESPE
Certaines ESPE - une par académie - ont une filière ASH chargée des actions de formation continue des enseignants spécialisés du premier degré, et des enseignants du second degré pour tout ce qui concerne l'adaptation scolaire et la scolarisation des enfants handicapés. Là ausssi les associations peuvent parfois bénéficier d'un temps d'intervention. Elles auront à faire à un public plus motivé, tous handicaps confondus.
Les ESPE peuvent signer des convention de travail avec des associations. Voir par exemple le site de l'ESPE de Btretagne : des conventions avec une quinzaine d'associations, mais aucune association de parents d'enfants handicapés !
http://www.espe-bretagne.fr/l-espe-de-bretagne/les-associations-et-structures-complementaires-de-l-ecole#overlay-context=
La formation continue proposée aux enseignants comprend essentiellement des stages académiques organisés par les rectorats avec les ESPE. Ces stages sont soumis à un certain nombre de contraintes (stages en responsabilité des étudiants de l'ESPE, etc.) et ils sont organisés très longtemps à l'avance. On en trouve en général la liste sur les sites des rectorats (chercher PAF : Plan académique de Formation).
Une autre formule plus souple est celle des demi-journées de formation (deux ou trois dans l'année) dont peuvent disposer les IEN. Mais il est difficile de réunir un public ciblé, par exemple celuik des enseignants qui scolarisent des élèves présentant tel handicap, car ces enseignants sont répartis sur plusieurs circonscriptions et qu'il est très difficile de coordonner les journées de formation. Voir tout de même éventuellement si quelque chose est possible avec l'IEN-ASH.
D'autres pistes ?
Et si l'on abordait le problème sous un angle différent, fondé sur les échanges et la réciprocité ? Les associations n'ont peut-être pas seulement à vouloir participer à la formation de ces enseignants ! Elles peuvent se demander d'abord comment renforcer et multiplier les liens entre elles et les enseignants qui accueillent dans leur classe un élève handicapé ou les enseignants spécialisés. Les enseignants spécialisés sont ceux qui sont chargés d'une ulis ou ceux qui occupent un poste de "conseillers ash" auprès de l'IEN-ASH. (Voir : conseillers ASH)
Il s'agirait d'abord de les rencontrer pour les écouter, de les inviter à exprimer leur point de vue, leurs réactions, leurs difficultés, bref à parler de leur travail. Je crois que les association pourraient proposer une place de membre de droit de leur CA aux enseignants de leurs enfants ou les y inviter de temps en temps. Je connais une association qui l'a fait, l'enseignant de l'ulis a participé aux réunions du CA, les rapports ont été excellents et enrichissants pour les uns et pour les autres.
Conclusion
Si l'on veut contribuer à former utilement les enseignants, il faut d'abored cibler la formation : quels enseignants former ? Il est plus efficace de réunir cinq enseignants concernés par la scolarisation des élèves présentant tel handicap que de s'adresser à un public non motivé de cinquante personnes. En outre, la véritable formation, qui veut coller aux problèmes rencontré&s sur le terrain, exige des échanges entre les participants
  Et dans un domaine un peu différent...
ISP

07-05-17

Le ministère de l’EN invite les AESH à s'engager dans une démarche de validation des acquis de l'expérience (VAE) débouchant sur le DEAES.
Voir la récente circulaire sur les activités des AVS et des AESH, qui n’apporte d’ailleurs rien de nouveau concernant la formation
http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page279.htm
Votre formation peut sans doute faciliter cette démarche de VAE.
Mais il me vient une autre idée, que je vais noter aussi dans mon site : vous proposer de concourir à la formation des AVS et des enseignants : vous pourriez peut-être aussi proposer vos servies aux centres qui préparent au DEAES et qui forment les accompagnants de demain ?

 
Divers
  • Invitation des associations de parents aux réunions de formation organisée par l'Education nationale
Situation inverse des précédentes : l'Education nationale inv ite les parents et leurs associations à des journées de formation pour mieux connaître le fonctionnement de l'inclusion scolaire.
Exemple : une journée de formation organisée par l'INS-HEA : L'école inclusive, mode d'emploi
26 avril 2017 - INS HEA, Suresnes (92)
Une journée de formation sur le thème "Première rentrée scolaire : accueil et accompagnement en maternelle" destinée aux parents et à leurs associations, pour les aider à mieux comprendre les mécanismes de l’école, à décrypter ses procédures et ses outils. Elle est organisée, cette année, en partenariat avec l’Anecamsp et la Fnaseph.
http://us10.campaign-archive1.com/?u=7210a29bb5eb974f4c89a6dd1&id=ce87672b8f#ManifPeda15
 
 
Mise à jour : 02/05/2017

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE
dES