INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT


plan du site


TROUBLES DU LANGAGE ET SCOLARISATION
bonnes pratiques
Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page44.htm

 

St Cyr sur Loire : une clis/sessad pour enfants dysphasiques

École Périgourd - St Cyr sur Loire - Indre et Loire (37)

présentée par son directeur

 

M Éric Grassin, qui a été directeur de l'école Périgourd de 1999 à 2003, a présenté la clis/sessad pour enfants dysphasiques de cette école lors de la journée d'information sur la rééducation et la scolarisation des enfants dysphasiques du 11 octobre 2003 à La Rochelle. Il a bien voulu nous autoriser à reproduire le contenu de son intervention, et nous l'en remercions.

La clis de l'école Périgours travaille en partenariat avec le sessad de l'IRECOV de Tours et tous les enfants de la clis sont suivis par le sessad.

Ecole primaire Périgourd
22 rue Tartifume
37540 SAINT-CYR-SUR-LOIRE
02 47 88 34 52

IRECOV (Institut de rééducation de la communication, de l'ouïe, et de la vue)
31 rue de Loire BP 1123
37022 TOURS
02 47 54 20 52


PRÉAMBULE

A l'origine, une CLIS atypique car elle ne correspondait à aucun des critères de création d'une CLIS (handicap mental, moteur, visuel, auditif). Cette classe, toutefois, a été "normalisée" par la parution de la circulaire du 31 janvier 02 relative aux troubles du langage. Cette circulaire reconnaît précisément l'intérêt de regrouper les élèves dans une même clis sur la base de leurs besoins éducatifs suffisamment proches.

Ecole primaire Périgourd
On observera qu'aujourd'hui cette classe ne recrute plus exclusivement des enfants dysphasiques mais des enfants présentant des troubles du langage avérés, dont les enfants dysphasiques.

Pourquoi a-t-elle été créée ?


HISTORIQUE

Action déterminée conjointe du Dr BILLARD, à l'époque responsable du service de neuropédiatrie de Clocheville, qui suit des enfants dysphasiques et qui interpelle l'E N. sur les besoins scolaires spécifiques de ces enfants et de M. PUIG, Inspecteur de l'E.N. chargé de l'AIS, qui va chercher une école et se charger de mettre en place une structure d'aides pour ce public particulier au sein de l'E.N. en s'appuyant sur un partenariat avec L'IRECOV, établissement vers lequel ces enfants étaient jusqu'alors orientés.

Je fais ce rappel historique à l'intention de ceux qui réfléchissent actuellement à la mise en place d'une structure équivalente dans leur département et je veux souligner le poids que des personnes convaincues ont dans une telle entreprise. La création de la CLIS Périgourd n'a pas été facile ; il a fallu toute la force de conviction d'un IEN, du Dr BILLARD et des parents (Avenir Dysphasie) pour qu'elle aboutisse.

IMPLANTATION

La CLIS ouvre en 1991, sur la commune de St-Cyr-sur-Loire à l'école Périgourd.
Double avantage pour les élèves :
1. L'école est située dans un cadre de verdure, elle vient d'être rénovée, agrandie, bien équipée offrant ainsi un cadre de scolarité idéal.
2. Elle possède suffisamment de locaux pour accueillir les intervenants du SESSAD (orthophoniste, psychologue, enseignant de soutien) permettant ainsi aux enfants d'en bénéficier sur place.


STRUCTURE

La classe :
effectif réduit d'une clis : 12 élèves maximum
recrutement des élèves : les élèves sont orientés vers le sessad par la CDES et ils sont affectés en clis par la CCPE.

Capacités d'intégration :
8 classes d'accueil dans l'école, du CP au CM2, avec des enseignants qui jouent le jeu de l'intégration, c'est à dire qu'à différents moments de la journée ils accueillent un ou deux élèves de la CLIS pour des activités ordinaires de la classe suivant un projet établi en concertation.
Structure ouverte :
Les élèves de la CLIS bénéficient sur place des soins dispensés par le sessad et des prises en charges spécifiques dont ils ont besoin (orthophonie, aide psychologique …)

AVANTAGES
1. Concentration des services sur un même lieu géographique :

- Favorise l'échange entre les professionnels qui peuvent ainsi répondre plus rapidement aux besoins.
- Une réunion hebdomadaire entre l'orthophoniste et l'enseignante spécialisée leur permet d'ajuster leurs pratiques (serait beaucoup plus difficile si les enfants étaient suivi en libéral par des orthophonistes variés)
- Pas de déplacements pour les élèves d'où gain de temps sur le scolaire.

2. Continuité dans les apprentissages :
  - Les moments où un élève quitte le groupe classe, soit pour une intégration, soit pour des soins, sont organisés dans son projet pédagogique. L'enseignante spécialisée prévoit ses programmes et progressions en fonction de ces absences.
- Les méthodes d'apprentissages sont harmonisées (entre l'orthophoniste et l'enseignante spécialisée ainsi qu'entre les enseignants et l'enseignante spécialisée).
3. Aspect psychologique :
  - Après quelques jours d'adaptation, tous les élèves ressentent un soulagement à suivre en CLIS.
- Leurs difficultés y sont prises en compte. Ils sont rassurés de voir qu'ils ne sont pas les seuls à connaître ces difficultés.
- Au travers des intégrations, ils sont au contact des autres enfants ce qui leur permet de ne pas se sentir à part.
- Ils participent activement aux projets de l'école (rencontres sportives, classes de découverte, journal d'école, fête d'école…)
4. Projet pédagogique individualisé :
  - Après un temps d'observation en classe par l'enseignante spécialisée et l'orthophoniste, un projet pédagogique est proposé et débattu en conseil des maîtres, prévoyant les objectifs à atteindre et l'organisation (intégration ou non, matières…).
- Réunion de l'équipe éducative pour échanger avec la famille et valider le projet pédagogique.
- Tout au long de l'année scolaire, conseil des maîtres et équipe éducative sont régulièrement réunis pour échanger sur l'évolution de l'élève et son comportement en vue d'ajuster le projet pédagogique et prévoir les orientations.

DIFFICULTÉS
1. Structurelles :
  - Eloignement géographique du domicile pour certains élèves (peut amener à des aménagements particuliers ex : pas de samedis pour certains).
- Problèmes pour l'intégration (effectif des classes d'accueil souvent chargé, les niveaux d'intégration se situant sur CP CE1 CE2 il faut donc suffisamment de classes de ces niveaux).
2. Fonctionnelles :
  - Emplois du temps difficiles à ajuster pour les intégrations (piscine, sport, sorties)
- Problème du recrutement des élèves (il arrive que certains élèves soient mal orientés sur la CLIS)
L'an dernier en collaboration avec le service neuropédiatrie, la CCPE et la conseillère pédagogique AIS, nous avons établis une grille de critères
- Problème de la concertation (manque de temps institutionnalisé)
- Problème des crédits (il faut prévoir des budgets de fonctionnement supérieurs car les besoins sont spécifiques).

3. Sociales :

  - Problème du regard de l'autre (il a fallu du temps pour que celui-ci change)

BILAN
 

Soulagement des familles et des enfants
Tous les enfants sont lecteurs à la sortie de la CLIS (moduler)
Ils sont presque tous orientés en SEGPA à l'issue de la CLIS ou après une réintégration dans une classe ordinaire, avec un niveau qui leur permet d'avoir une bonne option sur le CAP.

Éric Grassin
octobre 03

   
Echanges
Muriel Grandclément
institutrice
spécialisée

clis pour troubles du langage
LYON (69)

février 04

La CLIS dans laquelle je travaille (Lyon 5°) n'est rattachée à aucun centre de soins. Les enfants sont suivis en libéral, ce qui est parfois problématique. Mais les parents sont en train d'essayer d'instaurer un partenariat avec un sessad...
Ce sont des parents membres de l'association Avenir Dysphasie Rhône qui se sont battus pour créer la CLIS de Champvert Ouest. Cette création a été salutaire pour la plupart des enfants qui étaient bloqués dans des classes ordinaires.
La CLIS a très bien fonctionné dès le départ. Les enfants, en petit groupe (7 élèves cette année, 8 a priori pour l'année prochaine), se sentent à l'aise. Ils ont tous progressé depuis le début de l'année, de façon remarquable pour certains. En effet, ils sont, pour la plupart, arrivés en ayant une image extrêmement négative d'eux-mêmes, et pensant ne rien savoir faire. Les enfants se sentent à présent en sécurité dans ce petit effectif, et ils y trouvent l'attention dont ils ont besoin. Il me semble, ainsi qu'aux parents, que cette structure est adaptée, donnant aux enfants un espace où exister réellement. Ils sont par ailleurs bien intégrés dans l'école.

Mise à jour 25/02/04


PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE