INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT


plan du site

INDEX
ALPHABETIQUE


nous écrire
( 05 46 34 38 41

 

 
Les ULIS et l'après ULIS
présentation

Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page691.htm


Quelques témoignages sur les ULIS

La présentation des ULIS (Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire) se trouve à la page :
les Ulis après la parution de la circulaire du 18 juin 2010
   
  Un succès au CFG
Salomé C.

19-07-11
Notre fils à réussi brillamment son cfg en candidat libre, il a d'autant plus de mérite qu'il l'a passé en candidat libre sur deux ans. L' Ulis où il était scolarisé ne voulait pas l'y préparer.
Il a pu bénéficier des nombreux aménagements liés à son handicap (sujets agrandis, lutrin, secrétaire, tiers temps supplémentaire, pause entre les épreuves.) Ces aménagements l'ont bien sur énormément aidé, mais je voulais aussi dire que toute les personnes présentes à Arcueil étaient extrêmement attentives avec lui, (comme avec les autres candidats), et ont tout fait pour que cela se passe bien. Il y avait même une infirmière sur place. Se sentir bien accueilli, à sa place est important, et cela l'a sûrement aidé à faire au mieux de ses possibilités.
Pour rappel, notre fils à eu une encéphalite à 1 an, il a une hémiplégie complète. Il a du subir une hemisphèrotomie (déconnexion d'un demi hémisphère).
Personne n'aurait pu imaginer qu'il pourrait aller aussi loin !
   
Ulis TED - témoignages
L'ulis aura été pour mon fils un passage important

Marie Le Bihan

23-11-11

Mon fils (17 ans) est passé d'une quatrième ordinaire avec une AVS en ULIS en 3ème dans son collège, car il montrait ses limites dans les savoir notionnels. Le passage en Ulis au sein de son collège a été difficile pour lui à accepter car il avait l'impression de régresser, mais il continuait à suivre les cours de français et d'histoire au sein de son collège. Il a commencé des stages pour réfléchir à un projet professionnel, il a passé son CFG sans aucun problème
il est ensuite entré en ULIS LYCEE dans une autre ville, il a gagné en autonomie, prend le train pour ses trajets et est plus à l'aise en ULIS dans ce lycée qui ne le connaissait pas, la ville est plus grande, il a plus de temps, il a même commencé des cours au conservatoire de chant. Il est intégré dans différentes classes de CAP pour les cours d'enseignements généraux (français, histoire, math physique) et d'ateliers (électricité, informatique) et a fait de nombreux stages, il se dirige pour l'année prochaine vers un CAP électricité dans un autre lycée, seul et sans AVS, il envisage ensuite d'aller en BAC PRO informatique, on verra...
L'ulis aura été un passage important pour lui , 3 ans afin de définir son projet professionnel en fonction de ses compétences. et de cheminer...
 
  Intérêt d'une ULIS ted
Karina

29-11-10
Mon fils autiste (diagnostic autisme infantile avec retard mental) il est entré en 6° cette année il a 11 ans. On a préparé sa rentrée avec le collège pendant son CM2, tout roulait, il avait de bonnes notes, des copains, charmant avec les profs... vraiment tout était parfait, jusqu'à l'arrivée d'un médecin scolaire début octobre, pour qui la scolarisation des enfants autistes est impensable en dehors du milieu spécialisé. Ca a mis pas mal la pagaille au sein de l'équipe éducative et du coup avant l'intervention du médecin scolaire les profs qui avant étaient prêts à relever le défis à adapter ce qui serait nécessaire, se disent maintenant "à quoi bon".
Ce qui le sauve cette année est qu'il a une AVS formée hyper formée (dont le contrat arrivera a terme en septembre prochain).
Alors le collège oui, mais c'est un vrai casse tête pour convaincre 10 profs chaque année. Surtout si vous avez quelqu'un qui vient saboter les choses par derrière!
L'idéal serait effectivement une ULIS TED bien comme il faut avec un enseignant vraiment formé a l'autisme, mais il n'y en a pas partout...
 
ULIS TFM (Troubles des fonctions motrices) - témoignages
  Un collège sensibilisé au handicap
Daniel K.

14-114-13
Mon fils T. bénéficie d'une notification ULIS TFM depuis l'an passé.
En fin d'année dernière l'ERH du collège de secteur (pas d'ULIS) m'a demandé si j'accepterais une orientation dans une ULIS "indéterminée". J'ai répondu que non. La commission d'affectation de l'IA, en juin, n'a pas affecté T. dans la seule ULIS TFM du coin. Courant juillet, l'IA m'a informé qu'il pourrait tout de même intégrer cette ULIS TFM. Lors de son inscription fin août, avec l'enseignante spécialisée nous avons choisi (surtout moi) les enseignements que Thomas ferait en intégration dans sa classe. Nous avons décidé qu'il ne participera pas aux enseignements d'Arts Plastiques et Techno. Dès qu'il a une heure d'étude ou l'un de ces enseignements, T. regagne l'ULIS où il fait ses devoirs, et revoit avec l'enseignante les cours où il est en difficulté (7h00 en ULIS hebdomadaire). L'AVS-co participe aussi à certains cours de T. lorsqu'il est en intégration. Pour les évaluations, soit il les fait en classe soit à l'ULIS. Globalement les résultats de Thomas sont satisfaisants (voir très satisfaisants) et en français où il est en réelle difficulté comme sa moyenne ne refléterait pas les progrès effectués, il n'est donc pas noté mais son enseignante l'évalue par appréciation des progrès.
Les enfants de cette ULIS ont tous un profil TFM même si ces troubles peuvent être très différents (dyspraxie mais aussi handicap moteur).
Tous les élèves de l'ULIS participent a des activités communes (visites, théâtre, sport adapté, philo ....)
La semaine dernière j'ai participé à la 1ère ESS dans ce nouvel établissement. L'ERH a repris le PPS pour s'assurer de sa bonne mise en œuvre et a insisté sur les besoins spécifiques de Thomas et sur les adaptations dont il a besoin. (d'où l'importance du PPS lorsqu'il y a changement d'établissement)
Comme il l'a déjà été dit, les adaptations restent au bon vouloir des enseignants, nous avons de la chance que le collège soit bien sensibilisé à l'handicap avec la mise en place d'adaptations même pour les dyslexiques (hors ULIS).
Néanmoins tout n'est pas parfait ,tous les enseignants ne jouent pas le jeu (mais reste encore beaucoup d'ignorance quant aux besoins de nos enfants) mais cette structure permet à Thomas d'avancer en ciblant les priorités.
  Témoignage sur une ulis tfm
Valérie R.

01-03-12
Notre fils a quitté le collège privée où il était pour intégrer une ULIS. Il avait fait une dépression quelques mois après la rentrée (au collège) suite certainement à un trop plein de devoirs, de fatigue et de pression. Il n'avait pas de problème de notes ni de niveau scolaire et notre décision de l'intégrer à l'ulis à été difficile car les professionnels qui le suivaient n'étaient pas  tous d'accord. sur cette orientation. L'ulis où mon fils est finalement rentré est vraiment très adaptée à ses besoins. Il suit les cours ordinaires comme n'importe quel enfant de cinquième et il sait qu'il peut bénéficier de l'aide et du soutien de l'ulis quand il le souhaite. (...)
Il peut si il le souhaite se faire aider d'avantage (aide physique psychologique scolaire) et c'est très rassurant pour lui, il peut aller à l'ulis pour se reposer, consulter les livres qui sont tous numérisés ou bavarder avec les autres enfants /  enseignants, c'est une belle opportunité pour lui d'avoir un endroit où ses handicaps sont pris en compte et où il trouve du soutien  et c'est vraiment un grand soutien pour nous aussi de savoir que l'on peut appeler l'ulis et avoir leurs conseils/soutiens pour traiter un problème lié au handicap de notre fils.
Pour l'instant nous sommes très contents et je ne vois que du positif dans ce dispositif. Je sais que toutes les ulis ne fonctionnement pas comme celle là c'est une ulis tfm il y en a une autre dans la région qui n'a pas le même fonctionnement. La constitution du dossier a été longue et pénible mais nous avons eu la notification rapidement.
   
ULIS TSL (Troubles sévères du langage) - témoignages
  Les textes ne règlent pas tous les problèmes !
Edwige

17-09-10
Notre fils vient d'intégrer l'ULIS TSL de C. : 11 élèves répartis de la 6ème à la 3ème. Son fonctionnement m'interpelle sur les points suivants et je m'interroge sur les objectifs normalement définis pour une ULIS TSL.
1) les  4 élèves de 6ème orientés pour l'ULIS sont divisés dans 2 classes différentes. Ce qui peut compliquer un travail en commun sur les cours.
2) les 3 heures d'ULIs s'ajoutent à l'emploi du temps ordinaire . Je pensais qu'ils se substituaient aux cours de Français par ex pour une pédagogie adaptée. Sans compter la fatigue supplémentaire et le profond sentiment d'injustice que ressent N. de rester 1 h de plus après ou d'arriver 1 h avant ses camarades de classe.
3) plus inquiétant est le travail exécuté pendant ses 3 h. Il n'a aucun rapport avec les cours dispensés. Il s'agit plutôt d'une rééducation par ex reconnaître des mots et les placer sous les images ! Ils sont en 6ème .... ce travail a été fait par l'orthophoniste ! Aucune "relecture" des cours n'est proposée pour une meilleure compréhension. Les élèves suivent l'intégralité des cours sans photocopies, ni allégements.
4) par expérience je sais qu'il est très difficile de "motiver" l'ensemble des professeurs mais si ces élèves sont "identifiés" et "reconnus" pourquoi faut-il par ex demander au professeur de mathématiques la consultation des tables de multiplication ?
5) l'AVS Co assiste aux cours de l'ULIS et ne se déplace pas parmi les classes .
Bref je ne voies pas la différence avec un collège ordinaire si ce n'est l'ajout d'une rééducation. A bien y réfléchir l'obtention d'une AVS I dans un collège ordinaire serait plus efficace !
Bref je ne voies pas la différence avec un collège ordinaire si ce n'est l'ajout d'une rééducation. A bien y réfléchir l'obtention d'une AVS I dans un collège ordinaire serait plus efficace !
Réponse ISP

20-09-10
La circulaire sur les ULIS laisse une grande liberté de mise en oeuvre aux acteurs du terrain !
Elle précise toutefois la responsabilité des chefs d’établissement concernant la concertation entre les intervenants
Je suppose que vous allez être amenée à discuter du fonctionnement de cette ULIS soit personnellement avec le coordonnateur de l’ULIS, soit dans le cadre d’une réunion de l’équipe de suivi, soit encore dans le cadre d’une réunion avec les autres parents. Je verrais, à partir de la circulaire, deux pistes de discussion.
La première est que si la circulaire dit que « les élèves ont vocation à suivre les cours dispensés dans une classe ordinaire de l’établissement correspondant au niveau de scolarité mentionné dans leur PPS » elle précise aussi qu’il s’agit d’élèves qui « ont besoin de modalités de scolarisation plus souples et plus diversifiées sur le plan pédagogique ». Et je pense personnellement que les temps de prise en charge dans les classes ordinaires devraient être plus réduits en 6ème et aller en augmentant au fur et à mesure des années.
Mais je crois surtout que vous pouvez vous appuyer sur une autre considération : « (Les ULIS) constituent un dispositif collectif au sein duquel certains élèves handicapés se voient proposer une organisation pédagogique adaptée à leurs besoins spécifiques et permettant la mise en œuvre de leurs projets personnalisés de scolarisation. »
En d'autres termes, il faut repartir du PPS, et si malheureusement il est plutôt creux, ce qui est souvent le cas, il faut demander la réunion d’une équipe de suivi pour le mettre au point. Et veiller notamment à la collaboration entre l’enseignant coordonnateur de l’ULIS et l’orthophoniste.
Vous pouvez accessoirement faire appel à l’IEN-ASH, surtout si le coordonnateur de l’ULIS est un enseignant placé sous sa responsabilité. Il y a peut-être aussi un IEN-ASH conseiller technique du recteur de C., mais je ne l’ai pas trouvé sur le site du rectorat, c’est en train de se mettre en place.

Edwige

21-09-10

Le problème de taille est l'absence de PPS. Comme je l'avais indiqué dans mes précédentes interventions, nous "souffrons" dans le 77 de la non application de la loi. Pourtant on trouve sur le site même de l'ASH 77 la mention de ce document ! 
"La scolarisation d’un élève admis en UPI fait annuellement l’objet de l’élaboration d’un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation). Le suivi en est assuré par l’enseignant référent du secteur qui organise, en particulier, la réunion de l’équipe de suivi de scolarisation."
Mieux encore sur la notification de la MDPH on peut lire : "l'enfant ..... est affectée dans l'établissement .... pour y être scolarisée en UPI conformément à son projet personnalisé de scolarisation"..... No comment !
ISP
21-09-10
Sur le PPS vous pouvez voir ma note : les étapes du PPS
Ça pose le problème, mais évidemment ça ne le résout pas !
Edwige

22-09-10
La réunion de présentation de l'ULIS s'est très bien passée car elle fut très constructive !
La principale du collège est nouvelle et a appris lors de nos conversations qu'il n'existait pas de PPS dans le 77... Le coordinateur a annoncé qu'à la demande des élèves qu'il suit, il orientera son travail sur la "remédiation"et par conséquent suivra le programme.
Les heures ajoutées à l'emploi du temps pour l'ULIS sont non "négociables". Ils s'appuient sur "les élèves ont vocation à suivre les cours dispensés dans une classe ordinaire". J'ai, pour ma part, indiqué que je relevais plutôt la phrase d'introduction "ces élèves ont besoin de modalités de scolarisation plus souples ..." Bref c'est une des "limites" de ce texte qui peut prêter à plusieurs interprétations possibles.
La communication avec le reste des professeurs est hétérogène. Ceci n'est guère étonnant, c'est une nouvelle fois une question de "personne". Reste la question de l'AVS Co qui a été éludée car en "pleine réflexion".
En conclusion le "débat" fut serein car l'écoute était respectée. En parallèle je me présente au CA de l'établissement afin que les parents de l'Ulis soient représentés.
Mise à jour : 24/11/13

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE