INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT


plan du site

 
LES ASSISTANTS D'ÉDUCATION
échanges
Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page786.htm

 

Echanges autour des AVS.

5. Relations Parents, AVS ou AESH et Enseignants

 

 
   
Difficile partage de responsabilité enseignante/AVS

Nicolas M.

29-06-15

L'enseignante, seule responsable ?
Mon fils Autiste est scolarisé en CP "ordinaire" avec l'accompagnement d'une AVSI. Cette dernière l'accompagne depuis la petite section de maternelle et fait un travail remarquable.
L'année de CP a été difficile, notamment parce que l'institutrice s'est trop peu appuyée sur l'AVS pourtant très efficace, et lui a laissé peu de latitude. Cette situation s'en trouve exacerbée dans certaines situations spécifiques, comme par exemple lors d'activités sportives ayant lieu a l’extérieur de l'enceinte de l'école. Il peut arriver dans ces cas là que mon fils refuse de suivre le groupe pour retourner à l'école en fin d'activité. Alors que l'AVS se sent tout à fait apte à gérer cette situation, l'enseignante refuse de la laisser faire. Elle focalise alors toute son attention sur lui, laissant seuls les 24 autres enfants, dont elle n'assure plus les conditions de sécurité. Cette situation n'est pas acceptable, et nous est reprochée par l'enseignante, qui nous indique que "le comportement de notre fils met en danger tous les élèves de sa classe". Le bon sens voudrait qu'elle assure la sécurité des 24 enfants et laisse mon fils sous la responsabilité de l'AVS, qui ne s'y oppose aucunement. L'enseignante refuse de le faire, sous le prétexte qu'elle est seule responsable des élèves de la classe, et que si mon fils était victime d'un accident alors qu'elle n'était pas présente, sa responsabilité serait engagée. Qu'en est-il réellement ?

Réponse ISP

30-06-15

Que peuvent faire les parents ? Rôle de l'équipe de suivi
(...) il vaut mieux éviter de jouer l’AVS contre l’enseignante. Il faut essayer d’avoir des réunions à trois, pour faire le point ensemble sur l’évolution de votre fils et sur les problèmes qu’il peut poser à l’école. Si vous pensez que le directeur comprend la situation, vous pouvez lui demander d’organiser une réunion avec l’instit. et l’AVS, et avec lui. Je ne pense pas qu’un face à face entre vous et l’institutrice serait une bonne méthode.
Sinon, d’un point de vue administratif, c’est la CDAPH et l’équipe de suivi qui peuvent préciser quel sera le rôle et les activités de l’AVS. Voyez
http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page238.htm#taches
Vous pouvez donc demander à l’enseignante référente d’organiser une réunion de l’équipe de suivi pour faire les mises au point nécessaires.
Vous pouvez à tout hasard contacter le coordonnateur départemental des AVS. Mais son rôle est d’organiser les emplois du temps, je doute qu’il intervienne en ce qui concerne la qualité du travail de l’AVS. Vous avez les coordonnées de ces coordonnateurs sur
http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page32.htm  >  cliquer sur le département
Une autre démarche pourrait être de contacter l’IEN de la circonscription, par téléphone ou sur rendez-vous, pour lui expliquer la situation. Il pourrait envoyer son conseiller pédégogique sur place, pour voir commenrt ça se passe, et essayer d’arranger les choses en douceur. Quand j’étais en fonction il m’est arrivé de regretter que les parents hésitent tant à faire appel à l’Inspecteur…
Les arguments de l’institutrice concernant son obligation de rester avec l’enfant et les risques d’accident ne tiennent pas. L’AVS peut s’occuper de l’enfant sans que ce soit sous le regard direct de l’enseignante (à condition que celle-ci sache ce que fait l’AVS.
http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page798/htm#AVShorsclasse
C’est le cas bien souvent des récréations...

Nicolas M.

01-07-15

Ce n'est pas simple, car si les enseignants se plaignent de ne pas être formés à l'accueil d'enfants autistes, ils refusent de s'appuyer sur notre expérience (nous nous sommes fait former à la prise en charge de l'autisme) ainsi que sur celle des professionnels libéraux qui nous accompagnent (orthophonistes et psychologues spécialisées) dont ils contestent la légitimité "dans l'enceinte de l'école".
Réponse ISP

03-06-15
Concernant la légitimité des professionnels libéraux dans l’école, il y a au moins les équipes de suivi, dont l’une des raisons d’être, est précisément de favoriser le partenariat enseignants/professionnels… C'est au moins un premier lieu pour qu'ils se rencontrent et qu'ils puissent échanger
AVS : refus ou interdiction de contacts avec les parents ?

Maryne

24-09-09

Interdiction de relation directe AVS/parents ?
Le futur (éventuel) AVS de mon fils m'a dit tout à l'heure qui il ne me rencontrera qu'en présence de l'instit. de l'enfant puisque "il doit se protéger". Je suis complètement sidérée par ce propos, je sais que l'IA de Lyon mène cette politique stupide de coupure entre AVS et famille en leur interdisant même donner le num. de tel. aux parents.
Est-ce que c'est partout pareil ?

Natacha

4-09-09

Non, malheureusement c'est aussi valable dans l'académie de Marseille, où nos AVS avaient interdiction formelle, non seulement de donner leur numéro de portable (ça encore...), mais aussi, et alors là c'est hallucinant, de contacter par téléphone les parents, même si c'était pour dire quelque chose de très important comme leur absence prévue le lendemain...Ce qui fait que parfois, nous sommes arrivés à l'école, avec notre fils, pour nous entendre dire : "Ah, l'AVS n'est pas là, elle a téléphoné ce matin à l'école, elle est malade. Ce serait mieux que vous rameniez votre fils à la maison....".

Bérangère

24-09-09

Ici dans le nord l'avs que nous avions pour notre fils (qui nous a lâchés pour grossesse et a attendu d'avoir signé son contrat pour le faire savoir), a gardé contact avec nous afin de prendre des nouvelles de notre fils après son arrêt pour grossesse pathologique.

Sophie

24-09-09

Cette année on a plus de chance, notre AVS est un homme, très ouvert, qui m'a d'emblée donné son portable !

David

24-09-09

Chez moi sur Toulouse, l'inspection académique donne des instructions très strictes aux AVS : tout doit passer par l'instit, ils n'ont pas le droit de parler aux parents seuls, ils n'ont même pas à savoir quel est le handicap de l'enfant (!!!) car tout ce qu'ils ont à faire est censé être écrit dans le PPS... Aberrant. donc.
Mais nous avons une AVS plus intelligente ainsi qu'une maitresse pas à cheval sur ces (...) donc ça se passe bien... Mais je sais bien que c'est un cas particulier et que ça changera sans doute un jour.

Note ISP

20-10-09

Aucun texte n'in'interdit aux AVS de rencontrer les parents.
Dans la plupart des cas les relations parents/AVS sont bonnes, heureusement ! Il faut préciser aussi qu'aucun texte ne déconseille ni n'interdit aux AVS de rencontrer les parents. La seule interdiction est que l'AVS n'a pas le droit d'intervenir au domicile des parents (circ. de juin 2003).
Il arrive néanmoins que pour "protéger" des AVS vis à vis de parents trop envahissants ou trop exigeants des Inspecteurs leur donnent comme consigne : dites aux parents que c'est moi qui vous interdit de les rencontrer sans l'instit.
Certains instits. aussi peuvent être jaloux de leur autorité et craindre que les AVS ne les court-circuitent vis à vis des parents ou ne colportent à l'extérieur des jugements critiques sur la classe. Certains d'ailleurs ne s'en privent pas : voir le forum des AVS !
Le principe, pour que tout se passe bien, est d'abord qu'un subordonné tiennent le responsable du service très au courant de ses interventions à l'extérieur. Et il faut qu'il y ait de temps en temps des rencontres à trois, parents, instit. et AVS, au moins une en début d'année pour se mettre au clair sur ces questions...
Voir aussi : les rapports AVS/parents
 
Pour une bonne relation triangulaire
Georges
25-04-13
Respecter le cadre intitutionnel
il semble que l'AVS ait un devoir de réserve. Cela veut il dire que la communication avec la famille est très très limitée voir inexistante et que finalement dans les faits elle rapporte à l'enseignant de la classe ?
Véronique

25-04-13
Le cadre institutionnel c'est que l' AVS qui travaille avec l'enseignant est sous sa responsabilité. Si les parents respectent ce cadre il est tout à fait possible de parler avec l'AVS.
On peut échanger sur des aménagements qui marchent ou pas, et des problèmes pratiques ponctuels...
L'AVS de notre fils a été échaudée par des parents qui l'appelaient tous les jours en dehors des heures de travail. Nous avons donc mis au point un système de communication (mots dans le cahier, RV téléphoniques à sa demande, ou à l'école pendant ses horaires).
On a aussi fait avec certains professeurs de collège des rendez vous avec le prof et l'AVS pour voir comment, en fonction des capacités du prof et de l'AVS, on pouvait résoudre certains problèmes dans l'esprit du PPS (adaptation des contrôles de cette matière, gestion de la clef USB...) .
Pour le reste on rencontre les enseignants comme tous les autres parents.
Si on respecte le cadre et les fonctions de chacun, cela se passe en général bien et on peut discuter.
Deedoliko
25-04-13
La premiere avs que mon fils avait eu était super sympa, on parlait très bien avec elle, elle l'a beaucoup aidé. La deuxième est plus difficile à cerner. Au départ elle ne voulait pas parler avec les parents. Mais maintenant ca va, et elle s'entend bien avec mon fils alors c'est le plus important.
Note ISP

30/01/14
Aucun texte réglementaire n'interdit aux AVS de parler avec les parents, Il arrive pourtant que certains documents départementaux enjoignent aux AVS de ne pas avoir d'échanges seuls avec la famille. Exemple à Bordeaux, on lit dans le Guide pratique à destination des AVS : "Le responsable de la classe et de la mise en oeuvre du projet personnalisé de l’élève accompagné est l’enseignant. Les échanges entre la famille et l’AVS se feront toujours en présence de l’enseignant." 
http://www.ac-bordeaux.fr/ia47/fileadmin/fichiers/pdf/ash/Livret_AVS_EVS_47.pdf
  Idem dans d'autres académies :
Académie de Rouen
http://www.ac-rouen.fr/medias/fichier/guide-avs-rouen_1307096317358.pdf > page 5
Finistère
http://www.ia29.ac-rennes.fr/jahia/webdav/site/ia29/users/dle-mentec/public/documents_a_telecharger/2013-2014/Livret%20Accueil%20AVS%202013-2014.pdf > page 8
On comprend le sens de cette mesure : éviter des mésententes enseignants/parents ou enseignants/AVS à propos de scolarisation de l'élève accompagné, éviter que l'AVS n'apparaisse aux yeux des parents comme le véritable enseignant de l'enfant, permettre aussi à des AVS de prendre leurs distances vis à vis de parents qui deviendraient trop envahissants !
Conclusion : mais en général tout se passe bien quand l'AVS tient l'enseignant avec qui elle travaille informé de ses échanges avec les familles.
 
Mise à jour : 14/08/12

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE