INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT


plan du site

INDEX
ALPHABETIQUE

Une question ?
nous écrire

nous téléphoner
05 46 34 38 41


 
DISPOSITIFS ET STRUCTURES D'AIDE ET D'ADAPTATION
présentation

Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page51.htm

LES RASED

Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté

Présentation de la circulaire n° 2014-107 du 18 août 2014

L'organisation des RASED
  Un RASED comprend en principe trois spécialisations
- le psychologue scolaire, chargé notamment de dépistage, d'évaluation et d'orientation
- le maître d'adaptation, appelé aussi "maître E" (du nom de l'option de son CAP), chargé d'aide à dominante pédagogique (exemple : reprendre un élève qui a un très gros retard en mathématiques)
- le rééducateur, appelé aussi "maître G" (du nom de l'option de son CAP), dont la mission est d'aider un enfant à retrouver l'estime de soi et à devenir un écolier…(Ces aides) s'effectuent avec l'accord des parents et, dans toute la mesure du possible, avec leur concours.
 
La circulaire n° 2014-107 du 18 août 2014 : présentation (inachevée)
  Fonctionnement des réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) et missions des personnels qui y exercent
circ. n° 2014-107 du 18 août 2014
Cette circulaire préconise une réorganisation du fonctionnement et des missions des rased liée, sans l'avouer, à la diminution du nombre des personnels. "La seule nouveauté notoire, note Daniel Calin, est que les RASED seront désormais noyés dans un fantomatique pôle ressource dans la circonscription pour l’aide aux élèves et aux enseignants."
 
Un pôle ressource dans la circonscription pour l'aide aux élèves et aux enseignants
La circulaire du 18 août 2014
Le pôle ressource de la circonscription regroupe tous les personnels que l'inspecteur de l'éducation nationale (IEN) peut solliciter et fédérer pour répondre aux demandes émanant d'un enseignant ou d'une école (conseillers pédagogiques, maîtres-formateurs, animateurs Tice, enseignants référents pour la scolarisation des élèves handicapés, psychologues scolaires, enseignants spécialisés, enseignants itinérant ayant une mission spécifique, etc.). Les personnels sociaux et de santé de l'éducation nationale peuvent être associés autant que de besoin à son action.(...)
Le réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) est l'une des composantes de ce pôle ressource.
Fonctionnement
Les enseignants spécialisés et les psychologues scolaires sont membres des équipes pédagogiques des écoles dans lesquelles ils interviennent. Leur périmètre d'intervention est déterminé de telle façon qu'il évite une dispersion préjudiciable à l'efficacité de leur action. Il est localisé sur un groupement d'écoles, selon une sectorisation infra-circonscription définie par l'IEN, ou englobe tout le territoire de la circonscription.
 
Les rased et l'intégration scolaire
  La circulaire du 30 avril 2002
La circulaire du 30 avril 2002 distinguait, dans la tradition de l'AIS, les dispositifs de l'adaptation scolaire, - à savoir essentiellement les Réseaux d'Aides Spécialisées aux Élèves en Difficulté (RASED), - et les dispositifs de l'intégration scolaire, - à savoir essentiellement les Classes d'Intégration Scolaire (CLIS).
Au départ, les Réseaux d'aides spécialisées, ayant pour mission essentielle l'aide à la scolarisation d'élèves en difficulté, n'intervenaient donc qu'indirectement auprès des enfants handicapés dont ils peuvaient toutefois favoriser la bonne intégration.
Mais progressivement la participation des personnels des rased à la bonne scolarisation des enfants handicapés va en se développant. Témoin ce courrier d'un rééducateur d'Aix-en-Provence.
Y. Raymond

rééducateur
(13)
20-10-07
Le rased est concerné dès lors qu'il y a difficulté ou échec scolaire. Il va donc de soi que les enfants handicapés relèvent des même modalités. Nous n'intervenons pas directement sur le handicap lui-même mais nous intervenons avec des enfants handicapés lorsqu'il y a des problèmes au niveau des apprentissages, problèmes que l'enseignant de la classe n'arrive pas à surmonter malgré les remédiations mises en place dans le cadre de la classe ou de l'équipe de cycle. La psychologue scolaire, elle, est amenée à suivre et à accompagner l'accueil d'un enfant handicapé....
Yvan Raymond, rééducateur, RASED de la Pomme Sainte Madeleine à MARSEILLE 13011.
Yvan Rémond a ouvert un site sur la rééducation scolaire : http://yvan.raymond.reeduc.free.fr/
  La circulaire du 18 août 2014
La circulaire du 18 août 2014 insiste sur quelques principes simples et laisse une large liberté d'interprétation à la responsabilité des personnels des réseaux d'aide, qui doivent apporter "l'appui de leurs compétences aux équipes pédagogiques pour les accompagner dans l'aide aux élèves". Cet appui peut concerner les difficultés d'apprentissage et comportement des élèves, mais aussi la vie de la classe.

Circ. du 18 août 2014
Les enseignants spécialisés (...) accompagnent les équipes enseignantes pour l'élaboration de réponses adaptées aux besoins des élèves, la construction de situations d'enseignement qui tiennent compte des stratégies d'apprentissage des élèves en difficultés et pour la mise en œuvre de pratiques pédagogiques qui favorisent la réussite de tous les élèves.
Le psychologue scolaire et les enseignants spécialisés des Rased contribuent aussi à l'élaboration et à la mise en œuvre des plans d'accompagnement personnalisés (PAP). Ils contribuent au suivi des projets personnalisés de scolarisation (PPS).
Ils constituent également une ressource et un appui pour l'équipe enseignante dans les relations et les entretiens avec les familles des élèves en difficulté ou en situation de handicap.
   
Les missions des psychologues scolaires
  • Les missions des psychologues scolaires
  Après la circulaire du 10 avril 90
Nathalie

30-09-11
Mon fils de 8 ans et demi est scolarisé en CE2 avec 12 H d'AVS pour TDAH et dyspraxie. Comme chaque début d'année, je reçois le petit mot du nouveau psychologue scolaire (ça change tous les ans) m'invitant à se rencontrer et là, on recommence à tout expliquer sa vie depuis la conception de son enfant jusqu'à maintenant. Et maintenant, j'en ai marre de devoir redire les mêmes choses et en plus, et cela ne sert à rien. Mon fils est suivi par des professionnels dans le privé, son PPS est mis en place depuis la moyenne section de maternelle. Je ne vois pas ce qu'on peut faire de plus, si ce n'est me faire perdre mon temps...
Note ISP

01-10-11

On peut se reporter à la circulaire du 10 avril 90 légèrement complétée par celle du 30 avril 02 sur les missions des RASED.
Les psychologues scolaires interviennent auprès des élèves en difficulté et non directement auprès des élèves handicapés, qui en principe sont déjà suffisamment suivis par ailleurs. Ils doivent par contre favoriser le bon fonctionnement de l’école. Ils peuvent intervenir en observateurs dans une classe, à la demande de l’enseignant, par exemple pour aider celui-ci à mieux trouver dans la classe la place d’un enfant handicapé.
Les textes précisent qu’ils peuvent apporter leurs compétences dans le cadre d’un travail d’équipe, participation aux réunions de l’équipe éducative ou de l’équipe de suivi, par exemple.
Patricia
01-10-11
De notre côté, on avait accepté que le psy scolaire vienne observer notre fille (elle était en moyenne section) et fasse un premier bilan partiel. On était à l'époque dans l'attente d'un bilan complet au centre de référence des troubles des apprentissages, on savait que l'attente serait longue, et il nous a expliqué que quelques tests, même partiels, permettraient d'éclairer sur sa progression quand elle aurait enfin le bilan complet. Il a eu un regard très positif sur notre fille, le courant est très bien passé entre lui et nous, entre lui et l'instit. Il a donné quelques conseils "basiques" à l'instit (s'adapter à son niveau, ne pas insister sur les points de blocage, tout faire pour sauvegarder/améliorer la confiance en elle de Sarah qui en manque, en la mettant le plus possible en situation de réussite, etc), conseils qui se révélaient inutiles parce qu'elle les respectait déjà avant, cela la confortait simplement dans sa pratique, elle avait apprécié d'être ainsi rassurée sur ce qu'elle faisait ; mais peut-être aurait-ce été plus utiles pour d'autres instit avec lesquelles le courant passe moins.
Après, c'est vrai que si l'enfant est déjà bien suivi à l'extérieur, avec un diagnostic et des aménagements, ça devient inutile, sauf dans le cas évoqué par Pierre où l'enseignant est en demande de conseils, par ex pour mieux intégrer l'élève dans la classe... l'avantage est que le psy scolaire aura peut-être davantage la confiance de l'enseignant que quelqu'un d'extérieur au monde de l'enseignement (parce qu'il connaît le fonctionnement d'une classe, enfin en théorie, ce que ne connaît pas réellement un psy libéral).
Mais je tiens à dire que le psy scolaire qu'on avait rencontré était très à l'écoute, très ouvert, et nous paraissait tout à fait compétent dans son domaine.
  La circulaire du 18 août 2014
Circ. du 18 août 2014
Le psychologue scolaire aide à l'analyse de la situation particulière d'un enfant en liaison étroite avec la famille et les enseignants. Il réalise des observations, des bilans et des suivis psychologiques, analyse et interprète les données recueillies. Il mène des entretiens avec l'enfant, les enseignants et avec les parents pour mieux comprendre la situation d'un élève, comprendre ce qui fait obstacle à l'appropriation des apprentissages et rechercher conjointement l'ajustement des conduites pédagogiques et éducatives.
  • Les psychologues scolaires et l'intégration des élèves handicapés
La circulaire du 18 août 2014 ne marque plus de distinction entre élèves en difficulté et élèves handicapés. Le psychologue doit apporter l'appui de sa compétence aux enseignants, aux élèves et aux parents, quand la situation scolaire présente une difficulté. On pourrait préciser ainsi la circulaire :
  Le psychologue scolaire aide à l'analyse de la situation particulière d'un enfant en liaison étroite avec la famille et les enseignants, que cet enfant soit handicapé ou non. (...) Il cherche à comprendre ce qui fait obstacle à l'appropriation des apprentissages et il participe à la recherche de l'ajustement des conduites pédagogiques et éducatives.
Le psychologue scolaire est membre de droit de l'équipe éducative et de l'Equipe de Suivi de la Scolarisation. Il contribue au suivi du PPS.
  • Les psychologues scolaires et le QI
La circulaire du 10 avril 1990 donnaient quelques orientations relatives aux examens cliniques et psychométriques
Circ. du 10 avril 1990
Les examens cliniques et psychométriques (...) sont effectués à l'école par le psychologue scolaire à la demande des maîtres, des intervenants spécialisés ou des familles. Les examens individuels ne peuvent être entrepris sans l'autorisation de ces dernières. Leurs résultats prennent place dans l'ensemble des données qui sont examinées lorsqu'une action éducative et pédagogique particulière, une aide ou une orientation spécialisées sont envisagées.
Ces examens donnent lieu à la rédaction d'un document écrit. Lorsque les informations contenues dans ce document ou certaines seulement d'entre elles doivent être communiquées, le psychologue scolaire veille à ce que cette communication soit adaptée à son destinataire.
Les textes suivants sont restés discrets sur cette question. La circulaire du 18 août 2014 note simplement que le psychologue scolaire "réalise des observations, des bilans et des suivis psychologiques, analyse et interprète les données recueillies".
 
 
Psychologues scolaires : vers un corps des "psychologues de l'éducation" ?
  Un communiqué de presse de la Ministre de l'Education nationale - 01/07/2015
  http://www.education.gouv.fr/cid91124/creation-d-un-corps-unique-de-psychologues-de-l-education-nationale-de-nouvelles-perspectives-pour-l-accompagnement-des-eleves-dans-leur-parcours-scolaire-et-leur-orientation.html
(...) (La ministre) a missionné l'inspection générale de l'Éducation nationale afin d’appuyer cette réflexion dans le but de préciser les contours d’une nouvelle professionnalité, celle de psychologue de l’éducation. Cette compétence existe certes dans le système éducatif, mais de façon éclatée. Elle est représentée par les psychologues scolaires et les conseillers d’orientation psychologues. Ce sont des acteurs essentiels du système éducatif car ils permettent une meilleure prise en compte de la diversité des profils et aspirations des jeunes dans leurs trajectoires scolaires, de formation secondaire et supérieure, vers une insertion professionnelle durable. Mais leurs missions sont parfois mal reconnues.
C’est donc au sein d’un groupe de travail réunissant les organisations syndicales représentatives qu’a été finalisé, à la demande de la ministre, un ensemble de documents destinés à préciser les missions et fonctions des futurs psychologues de l’Éducation nationale. Regroupés au sein d’un même corps comportant deux spécialités, les psychologues de l’éducation bénéficieront d’un nouveau statut, profiteront de nouvelles modalités de recrutement et d’une formation approfondie. De la même façon, ils verront leur carrière revalorisée. (...)
 
Les CLAD - Classes d'adaptation
  Les personnels des réseaux interviennent de manière ponctuelle dans les écoles auprès d'un enfant, individuellement, ou auprès d'un petit groupe d'enfants. Une autre modalité est possible, celle des classes d'adaptation (CLAD).
Les classes d'adaptation constituent un dispositif beaucoup plus léger que les clis. Elles sont destinées à des élèves en difficulté, et elles sont prises en charge par un maître d'adaptation.
Voir circ. du 30 avril 2002
Les CLAD sont une modalité de travail des maîtres E (circ. du 30 avril 02). La CLAD fonctionne comme un groupe-classe permanent à effectif réduit , 15 élèves maximum. Les élèves n'y séjournent pas plus d'une année. L'objectif est le retour dans l'enseignement ordinaire..C'est dire qu'elles ont un rôle de passerelle, par exemple entre la Grande Section de maternelle et le CP. La circulaire suggérait qu'elles pourraient être intéressantes au niveau du cycle III, par exemple pour des élèves encore en difficulté en lecture. Cette suggestion n'a pas eu beaucoup d'effets.
Il appartient aux acteurs du terrain, instituteurs, directeurs, personnels des RASED de juger - sous la responsabilité de leur IEN - de l'opportunité de faire fonctionner un poste de maître E sous forme de CLAD. La prise en charge d'un élève par le RASED, y compris en CLAD est décidée le plus souvent par l'équipe éducative. Elle n'est pas soumise aux CCPE.
  Les CLAD sont très peu nombreuses, soit parce qu'on n'en voit pas la nécessité, soit parce que les maîtres E préfèrent travailler en individuel ou avec des regroupements à temps partiel plutôt qu'avec une classe à temps plein !

Note sur l'évolution du nombre des postes des RASED

Les RASED avaient été créés avec un objectif de prévention et pour permettre que des élèves en difficulté soient maintenus dans les classes ordinaires ou les réintègrent. De ce point de vue, on peut dire qu'ils ont atteint leur but puisque leur montée en puissance a correspondu à un effacement progressif des classes de perfectionnement. Il y avait en 1973 16.700 classes de perfectionnement, il y a aujourd'hui 14.766 postes de RASED.

F
sur les données actuelles voir Les postes de clis et de rased par département
 
Evolution du nombre des postes de RASED en métropole
Année
en RASED
(ou en GAPP)
Total maîtres E + G
en réseau
Psychologues scolaires
en réseau
Total personnels affectés
en réseau
1973
   
0
1993
   
13 099
2003
    14 816
2004 10 762 3 327 14 766
2005 10 777 3 392 14 169
2006 10 850 3 451 14 301
2007 10 955 3 476 14 431
2008 10 583 3 482 14 065
2009 8 535 3 516 12 051
1010 8 181 3 510 11 691
1011 7 401 3 475 10 876
1012 5 866 3 476 9 342
Source : Direction générale de l'enseignement scolaire,
dans rapport du Sénat du 10 juillet 2013 (voir en bas de page)
Quant au nombre de postes de clis, il a sans doute atteint son maximum en 1993, et il a décliné depuis, passant au cours des dix dernières années de 5.747 à 3.874, sans doute par élimination progressive d'élèves en difficulté qui n'y avaient pas vraiment leur place.
 
Un peu d'histoire
Créés en 1976, les GAPP (groupes d'aide psychopédagogique) sont devenus les RASED (Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté) en 1990. Le cadrage des RASED se trouve dans la circulaire du 30 avril 2002. La seconde partie de cette circulaire, qui est consacrée aux RASED, reste en fait extrêmement proche de la circulaire n° 90-082 du 9 avril 1990 qu'elle remplace.
L'existence des psychologues scolaires avait précédé celle des GAPP. La création du diplôme de psychologue scolaire date de l'arrêté. du 11 avril 60.
Les RASED ont contribué de manière extrêmement efficace à la fermeture des classes de perfectionnement, jusqu'au jour où la disparition définitive de celles-ci a pu être programmée. Voir le tableau de l'évolution du nombre des postes CLIS et des postes RASED
Ils avaient été mis en place dans une perspective de prévention et d'aide aux élèves en difficulté. Leur objectif était de permettre le maintien ou le retour de ces élèves dans un cursus ordinaire de scolarisation.
 
Divers
Voir Brève histoire des classes de perfectionnement

09-04-12
Sénat : extrait du projet de Loi de finances pour 2012 - n° 3806
Quel avenir pour les réseaux spécialisés dans la prise en charge de la grande difficulté scolaire ?...

10-07-13
Sénat : apport d'information sur les réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED),
fait au nom de la commission des finances - 10 juillet 2013
http://www.senat.fr/rap/r12-737/r12-7371.pdf
   
Mise à jour : 10/08/15

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE