INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT


plan du site

 
TROUBLES DU LANGAGE ET SCOLARISATION
échanges

Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page49.htm

Echanges parents - enseignants

autour des aides techniques et pédagogiques

 

Régulièrement, des enseignants s'adressent aux parents d'enfants dysphasiques pour leur demander de les faire bénéficier de leur connaissance des enfants et de leur expérience dans la prise en charge du handicap, y compris sous l'angle pédagogique. Nous reproduisons ici quelques échanges. La liste des aides techniques et pédagogiques indiquées ici n'a rien d'exhaustif !
  Cette page est faite principalement à partir des échanges de la liste de diffusion "dysphasie". On notera que certaines questions reviennent périodiquement !
Pour s'inscrire sur la liste de diffusion "dysphasie" envoyer un message vide à :
dysphasie-subscribe@yahoogroupes.fr
 
Formation, signes et pictogrammes...
  Quelques extraits d'échanges sur la liste dysphasie

ISP

31--07-09

Vous êtes institutrice spécialisée, vous avez en charge une UPI TSL... De quelle formation avez-vous bénéficié, relativement aux troubles du langage ? J'ai rencontré récemment une prof. d'IUFM qui me disait que dans la préparation au CAPA-SH D, dans son IUFM, il n'y avait pas grand chose, à sa connaissance, pour les troubles du langage… ! C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles certaines associations demandent la création d'un CAPA-SH TSL... ?

Nathalie
Institutrice

02-08-09

Pour ma part, j'ai reçu une formation il ya deux ans "handicap mental" qui ne correspond pas vraiment au public que je reçois.
Je suis toujours à la recherche de formations spécifiques qui pourraient m'aider en classe à aider des enfants dyslexiques, dysphasiques. Cognisciences, à Grenoble, organise ce type de stage (j'ai loupé celui de la Toussaint l'an dernier et ceux de fin d'année se passaient durant le temps scolaire). Les orthophonistes avec lesquelles je travaille me parlent souvent de formation (style makaton) mais elles sont chères et souvent durant mon temps de cours.

Sandrine

06-08-09

Voici une adresse ou l'on trouve des pictos gratuits :
http://pagespro-orange.fr/envol.isere.autisme/Page027.html
Celle ci aussi :
http://photo.ortho.free.fr/
En vous remerciant pour ce que vous faites pour nos petits en cherchant des infos.
Nathalie

06-08-09

Pas de problèmes.je suis enseignante en classe "dys" depuis 4 ans et ai accumulé. J'ai une collection de pictos ; et j'utilise Borel Maissony.
Voici d'autres sites :
http://membres.lycos.fr/cigale76/picto/
http://www.autisme-ressources-lr.fr/spip.php?article159
et encore http://pedagosite.net/archives/pedago_imagier.htm
et je viens de trouver ça :
http://www.langage-des-signes.com/

ISP



17-08-09
Suite à ces échanges, j'ajouterais volontiers quelqaues remarques :

- Quand une institutrice demande aux parents des informations relatives aux outils techniques et pédagogiques utilisables auprès des enfants dysphasiques, on peut avoir envie, dans un premier temps, de répondre, en manière de boutade : que vous a-t-on appris à l'IUFM ?

Mais on n'oubliera pas d'une part que l'IUFM a pour mission que les instituteurs en sortent non pas en sachant tout sur tout, mais en ayant des acquis de base qui leur permettent précisément de poursuivre par eux-mêmes leur formation en fonction des situations nouvelles auxquelles ils ont à faire face et que d'autre part l'expérience des parents peut être tout à fait intéressante pour les enseignants : les parents ont pu repérer quelles étaient les méthodes qui avaient bien accroché avec leur enfant… (Ce qui n'empêche pas qu'on puisse s'interroger sur la manière dont les IUFM abordent la question des troubles du langage…)
- Je ne suis pas vraiment surpris que les premières réponses des parents aient porté sur les pictogrammes. Il y a déjà dans mon sitequelques échanges à ce sujet, voir par exemple
 http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page43.htm#signes .
Il est primordial d'établir d'abord la communication avec l'enfant et de lui proposer des moyens de s'exprimer. Si le langage oral est en panne, il faut utiliser d'autres supports ; les signes et les pictogrammes peuvent constituer une étape très positive. L'enfant les abandonnera de lui-même quand il sera capable de s'exprimer oralement. Il paraît important de signer et prononcer en même temps mais de ne pas demander la prononciation en retour à l'enfant, il le fera dès qu'il le pourra. Les gens qui ont appris à lire avec la méthode Borel-Maisonny ne font pas des signes tout le reste de leur vie !
- Les enseignants en recherche d'idées, de pistes de travail, d'expériences pédagogiques peuvent trouver aujourd'hui beaucoup de choses sur internet, je dirais même beaucoup trop, il devient difficile de faire le tri ! Souvent on a accumulé des éléments et des références, repris par copier/coller, sans l'effort d'une présentation critique.  Parfois il s'agit de conseils qui relèvent tout simplement du bon sens…
- Mais outre une connaissance générale de la dysphasie et des techniques pédagogiques, il est nécessaire aussi de connaître individuellement l'enfant dysphasique auquel on a à faire, d'analyser la nature de ses troubles, ses capacités, ses blocages, ses progrès… Et cela est en grands partie du ressort de l'orthophoniste. C'est l'orthophoniste qui peut aider l'enseignant à comprendre le fonctionnement de l'enfant. Et c'est la base d'un travail efficace. Si j'avais une recommandation à faire à un enseignant, ce serait de travailler en liaison étroite avec l'orthophoniste de l'enfant.
Nathalie
20-08-09
Quand l'orthophoniste veut bien collaborer...............
ISP

23-08-09
Certes ! mais il y a des conditions du partenariat qui peuvent favoriser la collaboration. Et les modalités du partenariat peuvent être (devraient être) fixées dans le PPS

Par ailleurs, le statut de l'orthophoniste est ici déterminant. J'en ai parlé page
http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page47.htm
Quand un orthophoniste travaille dans un sessad ou dans un réseau santé, ses heures de concertation sont rémunérées, ce qui n'est pas le cas s'il travaille en libéral. Mais un orthophoniste libéral peut aussi faire des vacations pour un sessad. Voyez le témoignage d'une orthophoniste page
http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page46.htm

Clarisse

20-08-09
Pour Gaultier les pictogrammes n'ont rien donné car il n'est pas du tout à l'aise avec l'écrit, le dessin, le visuel. Les mimes et Borel-maissonny ont fonctionné de façon impressionnante. Il n'y a pas de généralisation possible, il n'existe pas UNE dysphasie.
Nathalie
20-08-09
Concernant la formation des enseignants, le handicap représente une toute petite partie "d'information" souvent mais c'est un travail de recherche constante tout au long de notre carrière...
Bien sûr, on pourrait faire croire que nous n'avons de conseils à demander à personne mais ce serait mal faire notre métier car chaque enfant/élève est un être entier que ce soit avec ses parents, l'ortho ou l'instit et chacun a à apporter pour le bien de ce dernier tout en gardant son propre rôle. C'est la complémentarité des connaissances et le dialogue entre les partenaires, sans oublier l'enfant, qui permettront le meilleur...
   
Formation initiale et formation pratique...
Françoise

31-08-09
Ma formation initiale n'est pas très récente mais quand j'ai préparé ma première spécialisation (E) j'estime avoir eu des informations assez complète sur le langage (...). On nous avait parlé de la dysphasie, mais n'ayant jamais rencontré à l'époque d'élèves avec ce handicap c'est resté vague pour moi. En rased, j'intervenais dans plusieurs écoles, j'ai rencontré des élèves dysphasiques et je me suis investie dans des recherches (livres, articles spécialisés, internet, orthophonistes). Une clis dysphasie a ouvert et on m'a proposé de la prendre en charge. . J'ai contacté un enseignant du département limitrophe qui m'a fait partager tout ce qu'il connaissait dans ce domaine. il a été d'une grande aide. Le personnel du sessad a été formidable aussi. J'ai pu avoir de leur part quand c'était nécessaire toutes les réponses à mes questions . Mais je n'ai vraiment bien connu la dysphasie qu'en observant mes élèves . Je pense qu'il n'y a aucune recette miracle. Un matériel, une méthode fonctionne avec un élève mais pas avec un autre. Il faut essayer, "créer" , aménager. La recherche et la remise en question sont permanentes mais c'est super de voir ses élèves progresser et réussir.(J'ai préparé l'examen de l'option D en candidat libre pour pouvoir être titularisée sur le poste).
Les clis dysphasie et troubles du langage sont nécessaires à mon avis. Mais l'appellation clis 1 est ambiguë pour beaucoup de monde car elle nomme le plus souvent des clis pour déficients mentaux. Il serait peut être souhaitable de créer une spécialisation clis 5 TSL et un CAPSH TSL mais en réalité je n'y crois pas car de nombreux enseignants non spécialisés sont nommés sur des clis. De plus, cela poserait un problème de formation (regrouper les candidats), de remplacement en cas de mutation et de reconversion éventuelle. L'enseignant spécialisé n'est pas un spécialiste mais avant tout un pédagogue et doit rester polyvalent dans le domaine du handicap.
Note ISP
A propos de la formation des enseignants spécialisés pour les troubles du langage, ,je vous invite à jeter un oeil sur la note de la page Formations spécialisées
 
Je cherche uin maximum d'informations...
Ségolène
13-07-07
Je suis enseignante en CP et j'aurai un élève dysphasique à la rentrée.
Je cherche le maximum d'informations et je souhaite échanger sur le sujet.

Nath

15-07-06

Pour ma part j ai 2 enfants dysphasiques différents. La petite a été scolarisé durant un peu plus de 2ans à la maison et j ai travaillé en étroite collaboration avec son orthophoniste.5 fois par semaines.

On a travaillé avec la méthode Borel maisonny. Je ne lui répondais que par geste car la voie oral ne fonctionnait pas, et aussi par dessin

J ai trouvé chez celda des lettres avec des reliefs et avec le contact elle ressentait la lettre. J ai aussi suivi la méthode Montessori et J’ai fait les lettres sur du bois que j’avais confectionnées 10x5 cm et le tout polie et les lettres je les avais copiées de l ordinateur ; je les avais découpées dans du papier pour ponce. Elle avait le contact et elle a pu reconnaître les lettres et les sons !

On a fait des tas de jeux ! et ca revient cher

Plus l enfant apprendra à lire et plus il saura parler mais il doit ressentir les formes des lettres et les sons. On est dans un autre pays !

Maintenant elle est bavarde et insomniaque avec l’école car les mots sont si dursà dire et à retenir donc elle est bonne en math !

ISP




17--07-07

Pour répondre à votre question et pour occuper vos vacances studieuses, voici deux ou trois pistes :

- vous trouverez un certain nombre de choses sur le site de l'Association Avenir Dysphasie
http://www.avenir-dysphasie.asso.fr
- l'antenne lyonnaise d'AAD fournit sur son site des éléments de réponse
http://aadr.free.fr/
Cherchez dans la rubrique : documentations sur la dysphasie > divers > "Accompagner les troubles du langage : la dysphasie"-

- et je me permets aussi de signaler deux ou trois documents qui se trouvent dans mon site,
le témoignage d'un jeune dysphasique, très éclairant, car c'est la dysphasie comprise du dedans
et le témoignage sympathique d'une orthophoniste qui travaille en collaboration avec les enseignants, page le partenariat au quotidien
Je crois que l'enseignant qui a en charge un enfant dysphasique doit prioritairement chercher à travailler en partenariat avec l'orthophoniste qui suit l'enfant.

Eva Paire,
AAD Alsace
17-07-07

Si vous le souhaitez, je peux vous mettre en contact avec l'enseignante spécialisée de la CLIS DYSPHASIE à Strasbourg qui a aussi une expérience en intégration dys.
 
Une plaquette-jeu  de sensibilisation à la dysphasie et à la communication par les pictogrammes ( Makaton)

Plaquette-jeu

Makaton

AAD France

15 septembre 08

Dans le cadre de 2ème journée nationale des Dys, l’association AAD France, propose une plaquette-jeu  de sensibilisation à la dysphasie et à la communication par les pictogrammes ( Makaton*)
Cette plaquette-jeu contient  une activité de découpage-collage et s’adresse plutôt aux enfants de 5-6 ans (grande section de maternelle) accompagnés d’un adulte. L’adulte n’a besoin d’aucune connaissance spécifique de la dysphasie ni de la méthode Makaton pour aider l’enfant dans son activité. La plaquette-jeu sera téléchargeable sur le site AAD : http://www.dysphasie.org  dès le début du mois d’octobre 2008.
AAD envisage de faire aussi en nombre limité mais uniquement  pour les enseignants de l’île de France un tirage couleur sur papier.
Si vous êtes enseignants en maternelle grande section ou enseignant spécialisé de l’île de France et si souhaitez recevoir la plaquette-jeu sur format papier, il vous suffit d’en faire la demande dès maintenant  et jusqu’au 1er octobre de préférence par mail à  : aadjourdesdys@gmail.com ou si vous ne possédez pas d’adresse mail par courrier au Secrétariat AAD France (1 bis chemin du Buisson Guérin 78750 Mareil-Marly)
Les enseignants de grande section pourront soit donner la plaquette aux enfants afin qu’elle soit faite avec un parent, soit l’utiliser comme activité en classe : une fiche technique sera jointe à l’envoi des plaquettes pour les guider.
Lors de votre demande, en plus de votre nom, de votre adresse et du nombre souhaité de plaquettes. Pour les enseignants de grandes sections, indiquer comme adresse celle de votre école et préciser le nombre d’enfants de votre classe.
Une seule obligation : distribuer ou faire l’activité  en classe ou à la maison le 10 octobre ou aux environs !
AAD France
La méthode MAKATON est un langage qui utilise signes et pictogrammes.  Il est  diffusé  en  France  par une antenne de l’ Association Avenir Dysphasie AAD : AAD- Makaton-  site internet : http://www.makaton.fr
 
Une équipe éducative en juin, avec aussi l'orthophoniste

Ségolène



13-07-07

Merci pour ces réponses... Quelques détails... Je vais donc avoir un élève dysphasique à la rentrée. Il a été diagnostiqué en mai par l'institut st Pierre de Palavas. Ma collègue de GS a galéré toute l'année, la pauvre. Ce petit est dans une famille en grande difficulté.
Je l'ai rencontrée en juin car j'ai assisté à une équipe éducative avec enseignants, psy. scolaire, médecin scolaire, maman et orthophoniste. Elle est dépassée bien sûr, ne serait-ce que pour les démarches administratives etc... Un dossier SESSAD doit être fait mais vu l'attente ça sera pour l'année prochaine pas avant...
Une orthophoniste va intervenir deux séances d'une 1/2 heure par semaine à l'école exprès pour travailler avec lui. Nous avons déjà fixé son emploi du temps. Nous avons prévu une équipe éduc' pour septembre et nous avons prévu de nous rencontrer dès début septembre avec l'ortho pour harmoniser nos démarches et voir comment on va travailler avec ce petit bout...
En ce qui me concerne, j'utilise la méthode des alphas 100% jusqu'à octobre-novembre (code + lecture de quelques textes de la méthode). Ensuite, nous commençons les albums, simples au début, et la progression en code suit celle des alphas. En fait je garde les alphas toutes l'année en parallèle des albums (j'adore ça et les enfants aussi!).
L'orthophoniste utilise Borel-Maisonny (moi aussi par touches quand c'est nécessaire) et connait les alphas. Donc je pense que l'on va être en phase sur ce plan là.
ISP
Jusque là, c'est très positif !
 
Comment parler à l'enfant de son handicap ?
Isabelle

18-08-07
Autre question: comment expliquer la dysphasie à un enfant ? J'ai dis à Maria qu'elle avait une sorte de "maladie" qui l'empêchait d'apprendre aussi vite que les autres parce que sa mémoire est plus petite. L'ortho m'a dit que je n'aurais pas dû le dire à ma fille, que Maria utilise le prétexte de sa "maladie" pour, de temps en temps, ne pas faire le travail démandé. Ma formulation était sans doute maladroite, je cherchais surtout à déculpabiliser Maria de ses échecs scolaires. Et l'aider à comprendre son passage en CLIS, peut-être.
Maria à bientôt 10 ans, elle a parfaitement conscience de ses difficultés. Comment lui expliquer simplement son handicap?
Dernière mise à jour : 18/09/09

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE