INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT


plan du site

INDEX
ALPHABETIQUE

Une question ?
nous écrire

nous téléphoner
( 05 46 34 38 41


 
LES AUXILIAIRES DE VIE SCOLAIRE
présentation

Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page807.htm



Récréations, cantines, garderies

et participation des AVS

 

 

  Les récréations sont des temps strictement scolaires et les élèves y sont sous la responsabilité des enseignants, alors que cantines et garderies sont des temps périscolaires pendant lesquels les élèves sont sous la responsabilité des collectivités territoriales. Néanmoins, les questions liées au besoin d'un accompagnement scolaire, par un AVS ou un AESH, se posent souvent dans les mêmes termes.
 
L'AVS en récréation

ISP
En principe, l'accompagnement de l'enfant en récréation par son AVS ne pose pas de problème et devrait aller de soi, même si les textes officiels ne mentionnent pas explicitement les récréations. Voir ci-dessus : "Des interventions dans la classe définies en concertation avec l'enseignant (...) ou en dehors des temps d'enseignement (interclasses, repas, ...)".

Les directives données dans la plupart des inspections académiques rappellent seulement que l’AVS n'a pas vocation à surveiller une récréation en lieu et place des enseignants. Les récréations sont placées sous la responsabilité et sous la surveillance des enseignants, y compris pour les enfants handicapés. Mais il est normal que l'AVS accompagne en récréation les enfants auprès desquels il est affecté, si cet accompagnement paraît souhaitable. On rappellera que les activités de l'AVS devraient être précisées par l'ESS (équipe de suivi de la scolarisation) et figurer dans le PPS (Voir Décret. n° 2012-903 du 23 juillet 2012)

On peut ajouter que ces temps de récréation ou d’interclasses sont extrêmement importants notamment en ce qui concerne l’intégration sociale et qu’ils méritent une grande attention. Ils peuvent poser des problèmes, parce que la récréation c’est tout de même un temps de liberté pour les enfants, ils peuvent jouer à quoi ils veulent, avec ceux qu’ils veulent. On trouv era dans ce site les observations très judicieuses d’une éducatrice qui accompagnait dans une école ordinaire les enfants d’un IME.
Voir : une éducatrice en récréation
Cette éducatrice notait par exemple que les enfants handicapés, souvent n’avaient pas été habitués à vivre en groupe… Sa conclusion était que l’éducatrice avait un rôle particulier à jouer en récréation auprès des enfants qu'elle accompagne…

 
Récréation et cantine
  En clis : problèmes de récréation et de cantine

Virginie



08-09-14

Ma fille de 9 ans vient de rentrer en CLIS et le changement avec le SESSAD TSL par lequel elle était prise en charge est brutal. Elle est passée d'un groupe de 7 enfants avec lesquels elle jouait exclusivement, à un groupe de plusieurs dizaines. Il y a non seulement la barrière du langage, mais également comme vous le dites un peu tous, leur comportement parfois un peu décalé qui peut en effrayer quelques uns car peu nombreux sont ceux que cela amuse !!!

Cela fait 15 jours que l'école a débuté, et c'est le coeur brisé que je la dépose chaque matin. Dès qu'elle essaie de se joindre à un groupe, les enfants (surtout les petites filles) l'envoient bouler, à midi elle déjeune au self sur une table toute seule et ne mange pas de viande car elle ne sait pas la couper toute seule, ... Elle ne fait rien paraître et me dit qu'elle se parle à elle-même et que ça lui fait du bien de se retrouver un peu seule, mais j'ai du mal à y croire. C'est une petite fille très joviale et très sociable, mais l'intégration scolaire est vraiment très difficile. Elle prend en pleine figure tout ce à quoi nous avons tenté de la protéger jusqu'à présent. Moralement, c'est très dur...
Je pense que je vais en parler avec sa maîtresse.
Réponse ISP

10-09-14

Oui, bien sûr, il faut en parler avec sa maîtresse, et s’il y a plusieurs enfants dans la même situation il serait souhaitable de faire une réunion commune. Il est certainement regrettable aussi que le sessad n’ait pas été maintenu encore trois mois, pour une période de transition…
Certaines clis bénéficient d’une AVSco. Il faudrait voir avec la maîtresse (et avec le directeur de l’école) comment l’AVSco peut accompagner les enfants en récréation et à la cantine.
Vous pouvez aussi éventuellement demander une AVS sur ces temps périscolaires, il y a des enfants qui n’ont pas de problèmes en classe mais qui ont besoin d’être accompagnés voire protégés dans un groupe plus important et dans les situations comme les récréations où tous les enfants sont davantage laissés à eux-mêmes.

   
Cantines et accompagnement
Note ISP

10-12-16


Rappel : les temps de cantine sont des temps périscolaires. La question de l'accompagnement de l'élève à la cantine par un AVS est traitée à la page : des AVS sur les temps périscolaires
Les textes plus récents répondent pour une part aux questions plus anciennes reproduites ici : les AVS peuvent accompagner les élèves sur les temps périscolaires, dans le cadre des activités qui leur sont fixées dans le PPS, et leur rémunération sur ces temps périscolaires incombe à l'Etat.
Sonia

10-12-06
Existe-t-il un texte qui autorise une une AVS à accompagner un enfant à la cantine ou au contraire un texte qui le lui interdit ?

Note ISP
30-01-07
D'après la circulaire précitée du 11 juin 03, il paraît clair que l'accompagnement d'un enfant à la cantine fait partie des missions qui peuvent être demandées à un AVS. On constate toutefois que certains départements se montrent plus retors, arguant du fait que l'AVS doit travailler sous la responsabilité de l'enseignant.
Des témoignages d'AVS indiquent qu'il ne semble pas y avoir de problème au collège mais que les obstacles sont en primaire.

Axelle 32
AVS

08-02-07

L'année dernière, en primaire, la question du droit de faire manger l'élève et de l'accompagner hors d'un temps scolaire s'était posée et à midi c'était cantine et CLAE (donc dépendant de la municipalité). En fait, il faut établir une convention entre la municipalité et l'IA, ou "il aurait fallu"!... je ne l'ai su qu'à la fin de l'année!


Note ISP

Je pense que le PPS suffit et peut servir de convention individuelle.

Tit-Ju
AVS


09-02-07

Je travaille cette année encore au collège donc la question de savoir "qui paye l'avs sur le temps de midi" ne se pose pas. Il y a 3 élèves qui mangent à la cantine, nous nous répartissons les midis (nous sommes 3 avs sur cet établissement accueillant 7 élèves en situation de handicap) en repas et surveillance pour avoir au moins une heure de pose.
Par contre mes collègues travaillant en maternelle et élémentaire sont en fait embauchées par les mairies (qui l'ont souhaité) pour travailler auprès des enfants. Ce qui veut dire qu'ils ont 2 contrats, ce qui permet à l'IA de se laver les mains en respectant cette histoire des temps de midi qui ne dépendent pas du pédagogique et qui nous ont été retirés de notre salaire (d'où la très grosse majorité de 80%).
  Cantine et temps de récupération

Note ISP

Lu sur le site de l'Inspection académique du Rhône :
La pause méridienne n'est pas comptabilisée en temps de travail. Pendant cette pause, l'AESH est libre de
vaquer à ses occupations personnelles.
Lorsque l'AESH accompagne un élève sur des temps de restauration scolaire, une pause méridienne d'au moins 45 minutes doit être prévue en amont ou en aval du temps de restauration, mais en tout état de cause dans une amplitude horaire allant de 11h00 à 14h00.
http://www2.ac-lyon.fr/services/rhone/ash/spip.php?article241

  Autres exemples
Marie R

(29)
03-04-07
Notre garçon est atteint de myopathie de Duchenne et il est accompagné depuis la fin du primaire (soit depuis 6 ans) par une avs à temps plein, incluant le temps scolaire et le temps de la cantine.
Le temps de la cantine fait partie des missions possibles d'un avs. C'est indiqué dans le guide handiscol sur la scolarisation des enfants handicapés:
http://media.education.gouv.fr/file/42/2/4422.pdf (page 11).
Lisa (03)

06-08-07
Mon fils (autiste haut niveau, entrant en CE1) a un AVS-i 28 heures par semaine (y compris et surtout temps de cantine et récrés). Il a ce dispositif depuis qu'il est entrée dans le système scolaire français (depuis 1 an et demi). Pour la décision à la fin de l'année du CP, l'équipe scolaire nous a beaucoup soutenus dans notre demande. Nous sommes éloignés des villes (à une heure environ) dans un petit village.

ISP
Ces témoignages ne sont pas inutiles : certains départements refusent par principe (et en fait pour des raisons d'économie de moyens) que les AVS puissent accompagner les enfants à la cantine, en arguant du fait que l'AVS travaille sous la responsabilité de l'enseignant. Les textes pourtant sont suffisamment clairs.
ISP
:A la clis ted de Châtelaillon-Plage un AVSco accompagne les élèves de la clis à la cantine et durant l'interclasse de midi. Voir : clis ted
Claire B. (60)

26-06-07
Mon fils a bénéficié d'une AVS pendant toute sa scolarité au collège et personnellement, je pense que l'AVS aurait été bien plus utile en dehors des cours plutôt que pendant. En effet, pendant, les cours, l'enfant peut bénéficier de photocopies pour suivre . L'AVS n'est là que pour expliquer certains exercices ( encore faut-il qu'elle les comprenne !). En dehors des cours, elle peut l'aider à assimiler les leçons, les relire avec lui, l'aider dans les textes de français, l'aider à mettre en fluo les idées importantes à retenir.... Bref, pour notre 2ème fils qui entre au collège, nous n'avons pas demandé d'AVS, vu le peu d'aide qu'offre une AVS au collège pendant les cours !
 
  ABA et temps périscolaires - Un témoignage déjà ancien
Lisa
(03)

09-08-07
Il faut leur faire comprendre que ces temps de cantine et de récréation sont les plus difficile pour les enfants autistes (qui ont des déficits sociaux importants) et aussi les moments où ils peuvent faire les plus grands progrès au niveau social s'ils sont accompagnés. J'ai trouvé qu'il fallait leur expliquer très concrètement comment nous aidons notre fils à comprendre, comment nous lui enseignons d'une façon directe les codes sociaux (je leur ai montré les livres que j'utilise, etc.).
Nous avons beaucoup de chance, la communication est excellente entre nous, l'enseignante, la directrice et l'AVS...
 
Garderie et accompagnement
  Garderie. Une situation particulière
S.C.

25-06-07
L'an prochain ma fille sera en clis 4. Dans cette clis, elle n'aura pas besoin d'AVS. Mais je demande que ma fille revienne le soir à la garderie de son école de cette année, plus proche de notre domicile et où elle retrouvera ses camarades, et qu'elle bénéficie d'une AVS durant le temps de cette garderie. On me dit que ce n'est pas possible.

ISP
Parmi les activités des AVS il est mentionné quie "Les auxiliaires de vie scolaire interviennent à titre principal pendant le temps scolaire, mais aussi dans les activités péri-scolaires (cantine, garderie, ...) qui sont une condition de possibilité de la scolarité." (circ. du 11-6-2003)
Il reste que le principe est que l'AVS est intégrée dans un équipe (réunions de l'équipe éducative...). Dans la situation que vous évoquez, cela paraît plus difficile, c'est pourquoi je conçois qu'on soit réticent à attribuer une AVS.
On hésitera à mettre une AVS seule auprès d'un enfant handicapé, en lui disant : débrouillez-vous ! Il faut savoir à quelle équipe institutionnelle elle est rattachée.
S.C.

26-06-07
Un AVS qui accompagnerait ma fille en périscolaire pourrait tout a fait "intégrer" les réunions de l'ESS. De plus le SSESD intervient à l'école ou après l'école, nous pouvons donc tout à fait concevoir un moment d'échange avec l'ergo ou le kiné de l'enfant (en cas de questionnement précis)

ISP
Oui. Je crois qu'il est important de souligner cela. Ce n'est peut-être pas la lettre de la loi, mais c'est, me semble-t-il, l'esprit de la loi.
Note ISP

02-12-16
Le guide des bonnes pratiques d'octobre 2016 règle en partie ce problème.ci-dessus : "Rien ne s’oppose (...) à ce qu’un enfant, scolarisé dans une autre commune que sa commune de résidence, fréquente les activités périscolaires de la commune où il habite."
 
En conclusion
ISP
En conclusion : les temps d'intervention de l'AVS à la cantine ou à la garderie sont pris sur le temps horaire global qui lui est attribué. La répartition entre temps scolaire et temps périscolaire peut avoir été décidée par la CDAPH et figurer dans le PPS notifié par elle, elle peut aussi être décidée par l'ESS (équipe de suivi de la scolarisation). On ajoutera que si l'AVS doit intervenir à la cantine ou à la garderie, il est opportun que le représentant de la Mairie soit invité à participer aux réunions de l'ESS.
 
Mise à jour : 01/08/14

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE