INTEGRATION
SCOLAIRE
& PARTENARIAT


plan du site

INDEX
ALPHABETIQUE


nous écrire
( 05 46 34 38 41

:
LES AUXILIAIRES DE VIE SCOLAIRE
présentation
Adresse de cette page : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page799.htm

 

Le recrutement des AESH

Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap

Comment devenir AESH ?


  
  Plan de la page Les modifications apportées par la circulaire du 8 juillet 2014
Faire acte de candidature
Procédures d'embauche
Situation des Auxiliaires de Vie Scolaire/Assistants d'Education en cours de contrat
Situation des Auxiliaires de Vie Scolaire/CUI ou contrat aidé, ou EVS : leur avenir

Echanges
  la question de l'attribution des AVS est traitée page l'attribution des AVS
   
La situation a été modifiée par la circulaire n° 2014-083 du 8 juillet 2014 ("Conditions de recrutement et d'emploi des accompagnants des élèves en situation de handicap"). Cette circulaire a mis en place les AESH.
 
Les modifications apportées par la circulaire du 8 juillet 2014
  Disons d'un mot que la principale nouveauté apportée par la circulaire est l'exigence faite aux candidats AESH de posséder un diplôme professionnel dans le domaine de l'aide à la personne
  Avant la circulaire
Pour devenir AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) il y avait deux entrées possibles
  - celle des AVS / Assistants d'éducation, qui exigeait une inscription par internet auprès du Rectorat
- et celle des EVS / contrats aidés (mais qu'on appelle aussi AVS), qui exigeait d'être reconnu éligible à un poste d'AVS par Pôle-Emploi.
  Après la circulaire
Il y a toujours deux entrées possibles
  - celle des AESH : nous présentons dans cette page les modalités de recrutement des AESH et le devenir des actuels AVS/Assistants d'éducation, appelés à devenir eux aussi AESH.
  - et celle des EVS : les modalités de recrutement des EVS en contrat aidé (ou AVS/CUI, ou AVS/contrats aidés) n'ont pas été modifiées. Nous les présentons à la page suivante : Emplois Vie Scolaire. Eux aussi sont appelés à devenir AESH, mais dans un second temps
Avant la circulaire
Avant la circulaire de juillet 2014, les conditions du recrutement des AVS / Assistants d'éducation étaient les suivantes : les candidats devaient être titulaires du baccalauréat ou de son équivalence, sauf s'ils avaient trois ans d'expérience auprès d'enfants handicapés, conformément aux dispositions des circulaire n° 2003-092 du 11 juin 2003 (Titre 2 - II - Recrutement) et 2004-117 du 15 juillet 2004
Note ISP
En fait cette dernière condition était appliquée avec une certaine souplesse. Souvent, par exemple, deux années d'expérience suffisaient. La loi de 2005 avait d'ailleurs elle-même précisé qu'aucune condition de diplôme n'était exigée "si l'aide individuelle nécessaire à l'enfant handicapé ne comporte pas de soutien pédagogique"
Loi 2005-102 du 11 février 20015 - art. 21-IV (Code de l'éducatiçon L351-3)
Si l'aide individuelle nécessaire à l'enfant handicapé ne comporte pas de soutien pédagogique, ces assistants peuvent être recrutés sans condition de diplôme.
Sur les conditions à remplir, voir "échanges" en bas de page
Note ISP
On notera encore que concernant les emplois d'Auxiliaires de vie scolaire, le ministère recommandait que "ces emplois s’adressent en premier lieu à des personnes qui souhaitent accéder à des carrières du travail social et qui peuvent trouver dans ces fonctions l’occasion d’une première expérience professionnelle rémunérée, pouvant donner lieu à une validation des acquis de l’expérience." Circ. du 15 juillet 04.
On ne s'étonnera donc pas qu'avec la nouvelle circulaire le ministère exige des candidats qu'ils soit titulaires d'un diplôme professionnel dans le domaine de l'aide à la personne.
  Après la circulaire : de nouvelles conditions de recrutement
Les AVS/Assistants d'éducation sont remplacés par les AESH (Accompagnants des Elèves en situation de Handicap), qui ne sont plus assistants d'éducation, et les AVS/Assistants d'éducation actuellement en poste sont appelés à devenir AESH, (voir ci-dessous). Et les conditions du recrutement ont été modifiées.
Et la nouvelle condition de recrutement est précisément que les nouveaux candidats aux fonctions d'AESH doivent être titulaires d'un diplôme professionnel dans le domaine de l'aide à la personne.
Peuvent toutefois être dispensées de la condition de diplôme les personnes ayant exercé pendant au moins deux ans des fonctions d'aide à l'inclusion scolaire des élèves en situation de handicap.
Circ. 2014-083 du 8 juillet 2014 - I.a - conditions du recrutement
Les candidats aux fonctions d'AESH doivent être titulaires d'un diplôme professionnel dans le domaine de l'aide à la personne.
(...) Peuvent être dispensées de la condition de diplôme les personnes ayant exercé pendant au moins deux ans des fonctions d'aide à l'inclusion scolaire des élèves en situation de handicap.
Pour en savoir plus sur ce diplôme, voir un nouveau diplôme d'Etat
Note ISP

01-07-15
Mais comme on l'aura vu, bien des incertitudes demeurent encore, puisqu'un an après la parution de la circulaire on est toujours en attente de précisions sur le nouveau diplôme annoncé.

Faire acte de candidature
La première étape est celle de la candidature. La seconde sera celle de l'embauche. C'est auprès du rectorat qu'il faut faire acte de candidature. le rectorat se charge ensuite de communiquer la liste et les coordonnées des candidats aux Inspections académiques et aux établissements qui procéderont à la sélection et à l'embauche des candidats.
 
è dans tous les cas, la première démarche du candidat sera donc de faire acte de candidature auprès du Rectorat.
et pour faire acte de candidature, cliquer d'abord sur http://www.education.gouv.fr/personnel/assistant_education.htm
Une carte de France apparaît. Cliquez votre région : vous obtenez le site de votre rectorat.
La démarche d'inscription ne peut se faire que par internet, sur le site du Rectorat. Le plus souvent, il faut chercher la rubrique SIATEN !
SIATEN = Système d'Information des Agents Temporaires de l'Education Nationale
  Le plus simple est donc souvent de remplir SIATEN dans la case recherche du site du Rectorat.
Mais certains rectorat ont une rubrique "assistant d'"éducation", ou "recrutement"... d'autres ont déjà une rubrique AESH...

Procédures d'embauche

Les Assistants d'Éducation sont recrutés par les Inspecteurs d'Académie pour le premier degré et par les chefs d'établissement pour le second degré. Les Inspecteurs d'Académie et les chefs d'établissement mettent donc en place des commissions de recrutement, qui entendent les candidats dont la liste leur aura été fournie pas le Rectorat.
 Déroulement de la procédure :
  1. L'Inspection académique répartit son contingent de postes auprès des écoles et des collèges, en fonction des besoins recensés par la MDPH.
2. Pour chacun des postes à pourvoir, l'Inspection académique retient 2 ou plusieurs dossiers parmi la liste que lui a fournie le Rectorat. Ce nombre de dossiers peut varier en fonction du nombre de postes à pourvoir et du nombre de candidats. (La moyenne paraît être de trois dossiers pour un poste).
3. Les candidats sont reçus par une commission d'entretien, présidée par par l'IEN de la circonscription, s'il s'agit de postes en école primaire, ou par le Principal du collège, s'il s'agit de postes en collège, ou .
4. Les candidats retenus sont placés sous l'autorité du du directeur d'école ou du principal, tout en étant tous rattachés à un "établissement public" qui assure leur gestion administrative (problèmes de traitement, etc.).
5. Quant aux candidats non retenus, ou bien ils sont éliminés, s'ils ne paraissent pas aptes à remplir les fonctions d'AESH, ou bien ils seront présentés devant une nouvelle commission d'entretien.
 Concernant les AVS, la commission d'entretien a été fixée dans la circulaire citée en références : directeur d’école, chef d’établissement, enseignant spécialisé et personnalités qualifiées ayant une expérience dans le domaine de la gestion ou de la formation des AVS-I, notamment représentants d’associations.

è Il est donc vivement conseillé aux candidats de prendre contact, après leur inscription sur le site du rectorat, avec le service de l'Inspection académique de leur département chargé des Auxiliaires de Vie scolaire ou des AESH.
  Ils enverront à l'Inspection académique (bureau gestionnaire des AESH) leur demande de recrutement, comprenant notammenrt leur curriculum vitae et leur lettrre de motivation
Note ISP
Nous conseillons même aux candidats de se rendre personnellement à l'Inspection académique. Les Inspections académiques, en effet, doivent dispatcher les candidats dans les différentes commissions de recrutement : une connaissance directe des candidats peut leur faciliter cette tâche et leur permettre un meilleur ajustement entre le profil du candidat et les besoins du terrain... 
Les candidats pourront faire connaître leurs voeux de manière plus précise et être informés en retour des possibilités d'embauche du départemenr
Tous les Inspecteurs d'Académie ont désigné aussi un responsable chargé de la coordination du dispositif départemental des AVS. On peut s'informer auprès de ce responsable des besoins du département. Voir : coordonnateur départemental.
On peut présumer aussi qu'un chef d'établissement ou un Inspecteur de l'Éducation nationale peut avoir son mot à dire dans le choix des candidats retenus pour être entendus dans l'une des commissions de recrutement qu'il présidera et qu'un contact préalable sera parfois utile pour cette raison.
 
  Modalités d'embauche en contrat à durée déterminée
Dans tous les cas, et même si le contrat d'embauche est établi par un chef d'établissement ou par le directeur d'un établissement privé, il faut l'accord de l'Inspecteur d'académie. Si donc un candidat doit prendre contact avec un chef d'établissement ou avec un directeur d'établissement privé, qui organisera un entretien d'embauche, c'est l'Inspection académique qui lui indiquera vers qui se tourner.
  Circ. 2014-083 du 8 juillet 2014 - b. Modalités de recrutement en contrat à durée déterminée
L'article L. 917-1 du code de l'éducation autorise l'État, les établissements publics locaux d'enseignement (EPLE) et les établissements d'enseignement privés sous contrat à recruter des AESH en contrat à durée déterminée (CDD). Le recrutement par un EPLE ou par un établissement d'enseignement privé sous contrat doit être précédé de l'accord du directeur académique des services de l'éducation nationale (Dasen) (...). Dans les EPLE, le recrutement doit recueillir l'accord préalable du conseil d'administration. Par ailleurs, dans le cas où l'AESH est recruté par un EPLE pour exercer dans une école publique, le directeur de l'école peut être associé à la procédure de recrutement.
Les EPLE (Etablissement Public Local d'Enseignement) sont essentiellement les collèges et les lycées.
La circulaire ajoute une autre indication : le choix, par l'Inspection académique, de l'autorité chargée de l'embauche peut différer selon le type de mission. Il semble que d'une manière les AESH affectés en primaire exerceraient des fonctions d'aide individuelle et que les AESH affectés en collège ou en UPI exerceraient des fonctions d'aide mutualisée ou d'appui à des dispositifs collectifs
Circ. 2014-083 du 8 juillet 2014 - b. Modalités de recrutement en contrat à durée déterminée
L'autorité chargée du recrutement diffère selon le type de missions :
- pour exercer des fonctions d'aide individuelle, les AESH sont recrutés par l'État représenté par le recteur d'académie ou le Dasen agissant par délégation du recteur d'académie ;
- pour exercer les fonctions d'aide mutualisée ou d'appui à des dispositifs collectifs de scolarisation, les AESH sont recrutés, soit par l'État représenté par le recteur d'académie ou le Dasen agissant par délégation du recteur d'académie, soit par un établissement, en fonction des supports disponibles.
Deux modèles de CDD figurent en annexes 1 et 2 de la présente circulaire, l'un pour le recrutement par l'État, l'autre pour le recrutement par l'EPLE. Voir Circulaire n° 2014-083 du 8 juillet 2014 > annexes

Note ISP
Note à propos de l'accord préalable du Conseil d'Administration
Il est dit qu'avant d'embaucher le chef d'établissement doit obtenir l'accord du Conseil d'Administration. Cette disposition a sans doute pour objet de s'assurer que l'ensemble des personnels et des représentants des parents sont informés de l'accueil d'un jeune handicapé et de favoriser un bon accueil.
Il est arrivé qu'un Conseil d'Administration refuse l'embauche d'un AVS pour manifester son opposition aux emplois précaires. Mais depuis la parution de la circulaire du 8 juillet 2014 cet argument n'a plus de raison d'être, puisque tous les AVS ont la possibilité d'obtenir des CDD puis un CDI.
Voir ci-dessous : refus d'embauche d'un AVS par un proviseur
   
  Modalités de renouvellement de contrat à durée déterminée
Des procédures identiques s'appliquent aux renouvellements des CDD : ils peuvent être renouvelés soit par l'État (Inspection académique), soit par l'EPLE.
  Voir Circulaire n° 2014-083 du 8 juillet 2014 > c. Modalités de renouvellement de contrat à durée déterminée
  Durée du contrat
Les AESH sont recrutés en CDD. Le contrat peut être d'un an et être renouvelé dans la limite maximale de six années.
Circ. 2014-083 du 8 juillet 2014 - I.d - Durée du contrat
Le CDD est conclu pour une durée maximale de trois ans. Par conséquent, rien ne s'oppose à ce que des CDD soient conclus pour une durée supérieure à l'année scolaire, dès lors que la visibilité sur le besoin d'accompagnement le permet.
À l'issue de six années d'exercice effectif des fonctions, les AESH ne peuvent obtenir un contrat à durée indéterminée (CDI).
Voir : AESH en CDI
  Rattachemenrt administratif
Tous les assistants d'éducation sont rattachés à un établissement du second degré. Les écoles primaires n'ayant pas de personnalité juridique, les assistants d'éducation y exerçant sont rattachés à un collège-support désigné par l'inspecteur d'académie. Ce rattachement est purement administratif.
Situation des Auxiliaires de Vie Scolaire/Assistants d'Education en cours de contrat
Un CDI d'AESH sera proposé aux AVS/Assistants d'Education arrivés au terme de six années d'exercice effectif des fonctions d'AVS/AED qui souhaitent continuer à exercer ces fonctions.
  Voir AVS en CDI

code de l'Education
Code de l'Education - article L917-1
Les services accomplis en qualité d'assistant d'éducation pour exercer des fonctions d'aide à l'inclusion scolaire des élèves en situation de handicap sont assimilés à des services accomplis en qualité d'accompagnant des élèves en situation de handicap.
Prise en compte de certaines situations particulières
La circulaire du 8 juillet 2014 demande que certaines situations particulières soient prises en compte : interruptions du service, changement de département, personnels embauchés par une association au terme de leur contrat de six ans, personnes ayant été engagées successivement par contrat d'AED-AVS puis par CUI-CAE, etc.... Elle demande notamment que la situationh des AVS/Assistant d'Education ayant exercé différentes fonctions parfois autres qu'AVS au cours de leurs années d'engagement et qui ne rempliraient pas intégralement les critères permettant d'entrer dans le nouveau dispositif soit examinée avec bienveillance.
Voir circulaire du 8 juillet 2014 > II Reprise en qualité d'accompagnant
 
Situation des Auxiliaires de Vie Scolaire/CUI ou contrat aidé, ou EVS : leur avenir
Les AVS/contrat aidé peuvent, au terme des deux années de leur contrat, postuler pour un CDD d'AESH.
  Voir : L'avenir des AVS/CUI : devenir AESH
 
Echanges sur les conditions de recrutement des AVS
Refus d'embauche d'un AVS par un proviseur
Barbara D.

02-07-15
Mon fils doit entrer en seconde à la rentrée prochaine. Il est asperger et il était accompagné au collège par une AVS. La MDPH lui attribue à nouveau une AVS pour l'année prochaine, accompagnement qui nous semble bien nécessaiere pour une bonne poursuite de sa scolarité.
Mais l'Inspection académique nous a informé qu'elle ne disposerait pas d'un AESH avant janvier prochain et nous a conseillé de demander au Lycée qu'il embauche un AVS en CUI. Or voici que le Proviseur du Lycée nous répond que son Conseil d'Administration refuse l'embauche d'un AVS/CUI par refus des emplois temporaires. Que pouvons-nous faire ?

Réponse
ISP



03-07-15

Si la MDPH vous a attribué un AVS, il est tout de même bien difficile à un Proviseur de le refuser. Et vous pourriez d'abord vous assurer du refus du Conseil d'Administration en demandant au Proviseur qu'il vous communique le compte-rendu de la délibération du Conseil d’administration qui aurait refusé le recrutement des AVS.

Que faire ?
Vous pourriez donc écrire à M le Recteur, avec copie à l’IEN-ASH conseiller du Recteur, à l’Inspecteur général de la vie scolaire, à l’Inspecteur d’Académie et par courtoisie au Proviseur. Dans le courrier, je mettrais les éléments suivants :
La scolarité de mon fils, handicapé, s’est bien déroulée jusqu’en 3ème grâce à la présence auprès de lui d’un AVS attribué par la MDPH ;  et la MDPH reconduit l’attribution de l’AVS pour son entrée en seconde à la rentrée prochaine, au lycée de N., comme je le souhaitais. Mais l’Inspection académique me fait savoir qu’elle n’est pas en mesure d’affecter un ARSH avant janvier 2016 et le Proviseur du lycée refuse d’embaucher en AVS en contrat aidé car son Conseil d’Administration s’y opposerait.
Dans ces conditions mon fils risque fort d’être en échec l’année prochaine et de poser des problèmes aux enseignants.
Je suis surprise par l’assertion du Proviseur, car autant j’ai pu comprendre les années passées qu’on puisse s’opposer aux emplois précaires, autant je pense que cet argument n’a plus de raison d’être depuis la circulaire 2014-083 du 8 juillet 2014 qui accorde à tous les AVS, y compris aux AVS en CUI, la possibilité d’obtenir un CDD au terme de leur premier contrat, puis finalement un CDI.  
Vous comprendrez donc, M le Recteur, que je m’adresse à vous pour m’aider, moi et mon fils, à sortir de cette situation extrêmement ennuyeuse.

Je me permets de vous rappeler que quand vous envoyez un courrier avec des copies, il est correct d’indiquer au bas de chaque lettre la liste des autres destinataires des copies ; et en outre, ça les incite, à en parler les uns avec les autres !
Barbara D.
07-07-15
J'ai déjà reçu une réponse du Médiateur de l'Education nationale :
Madame,
Pour faire suite à votre courriel, je me dois de vous informer que personne indépendante, sans lien direct avec l'administration, j'interviens après une décision administrative individuelle, prise par une autorité relevant du ministère de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur, et, qui me parait contestable sur le plan du droit et de l'équité, en formulant un avis ou une recommandation, au regard de la réglementation existante.
Après entretien avec le service compétent, il apparait que :
-la direction départementale des services de l'éducation nationale (DDSEN) ne dispose plus, à ce jour, d'emploi de type contrat public (employeur la DDSEN) pour recruter un accompagnateur au bénéfice de votre fils
- une autorisation de créer un emploi, de type contrat aidé (employeur le lycée) a été donnée au Proviseur du lycée Max Linder de Libourne. Cette création est de la compétence du conseil d'administration, sur proposition du proviseur, conformément au statut des établissements publics locaux d'éducation. Le conseil d'administration de ce lycée, lors de sa séance du 30.06.2015, a rejeté cette proposition ; cette décision ne peut faire l'objet de médiation.
Je vous invite à renouveler votre demande auprès de la DDSEN et à contacter les fédérations des parents d'élèves dont les élus siègent au conseil d'administration du lycée.
Regrettant de ne pouvoir vous aider dans votre démarche, recevez, Madame, l'expression de mes salutations distinguées.
M.Torres, Médiateur, académie de Bordeaux
Réponse
ISP

La réponse du médiateur dit simplement que la décision du Proviseur est légale et que lui-même ne peut rien faire.
Mais il pense quand même que vous avez raison sur le fond, puisqu’il vous incite à poursuivre l’action en prenant contact avec les représentant des parents qui siègent au Conseil d’Administration.

Barbara D.
12-07-15
Reçu une réponse du DASEN qui m'écrit notamment : "Nous avons délégué le 29juin 2015 a&u lyxcée Max Linder de Libourne un moiyen CUIU pour l'accompagnement de voptrer fils à la rentrée pour une quotité de 20h (...). Le Proviseur s'est engagé à représen ter le dossier de M. dès la rentrée (à son Conseil d'Administration).
 
Des AVS recrutés par les parents ?


Note ISP

Il n'appartient pas aux parents de recruter les AVS. Il arrive par contre que des parents puissent recommander aux service de l'Inspection académique telle personne dont ils savent qu'elle serait tout à fait compétente pour accompagner leur enfant.
Et dans l'enseignement privé, il arrive que ce soit les parents qui trouvent l'AVS qui sera ensuite prise en charge par l'école
.
Voir aussi : un principe de gratuité
Embauche par les parents hors temps scolaire
La situation est différente s'il s'agit pour des parents d'embaucher un(e) AVS en dehors du temps scolaire ou des temps périscolaires, car dans ce cas ils deviennent les employeurs de l'accompagnant embauché, qui n'a plus, durant les temps d'embauche par les parents, le statut d'AVS.
 
Existe-t-il une préparation ou une formation pour devenir AVS ?

Note ISP

Les AVS sont recrutés sur un entretien. Mais s'il n'existe aucune formation spécifique pour devenir AVS, il est évidemment utile à un candidat de savoir se situer au cours de l'entretien, de savoir rendre compte l'expérience acquise du travail auprès des enfants, et donc éventuellement de s'y être préparé.
Note sur le BAFA

Le BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centre de vacances et de loisirs) est un diplôme non professionnel qui permet d’encadrer les loisirs des enfants et des jeunes de manière occasionnelle, généralement pendant les mercredi et vacances scolaires.
La mention du BAFA dans un CV est souvent appréciée.

A ce propos, nous nous permettons donc de signaler, à titre de suggestion, que le BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centre de vacances et de loisirs) peut certainement constituer un atout supplémentaire pour passer avec succès l'entretien d'embauche.
Pour en savoir plus sur le BAFA :
http://www.afocal.fr
Note
au 01-07-15
La remarque précédente à propos du BAFA concerne moins les AESH qui doivent être titulaires d'un diplôme dans le domaine de l'aide à la personne.  
Comment trouver un stage dans une école ?
Annie
09/12/05
Je suis actuellement en formation pour devenir AVS, j'aimerai me diriger vers l'accompagnement des enfants handicapés sur leur lieu scolaire.
Vous serait il possible de me donner la liste des établissements suceptibles de m'accueillir pour un stage de découverte ?
D'avance, je vous remercie...

Réponse
ISP



09/12/05

Vous ne me dites pas d'où vous êtes : je ne peux tout de même pas vous donner la liste de tous les établissements de France et d'outre-mer !
Par ailleurs, je ne pense pas qu'il existe de véritable formation AVS, puisque le recrutement se fait sur entretien : il faut avoir un curriculum vitae qui se tienne, une bonne lettre de motivation montrant que vous avez une idée du travail de l'AVS et vous préparer à passer un entretien (c'est à cela qu'on peut s'entraîner).
Pour avoir une liste de lieux de stages, et si vous ne connaissez pas une école qui vous accueillerait, ce qui serait la meilleure solution, je vous conseille de rencontrer le coordonnateur départemental des AVS de votre département.
Pour en savoir plus sur le coordonnateur départemental , voir : coordonnateur
 

Vous pouv ez chercher aussi la liste des clis de cotre département et prendre contact avec l'une d'elle. Vous avez la liste des clis à la page adresses > cliquer sur le département

Les AVS devraient-ils être titulaires du baccalauréat ?

Communiqué
de la
FNASEPH
08-02-05

La FNASEPH, dans un communiqué publié après l'examen du projet de loi d'orientation pour l'avenir de l'école, le 08/02/2005, écrit notamment :
"Dans la loi sur l'égalité des droits et des chances (art. 351- 3/2ème alinéa), il est énoncé que certains assistants d'éducation chargés de l'aide individuelle sans soutien pédagogique pourront être recrutés sans conditions de diplôme ou de durée minimale d'expérience.
D'une part, cette formulation est en contradiction formelle avec le texte de loi sur les assistants d'éducation (qui doivent être titulaires du baccalauréat).
D'autre part, nous déplorons encore une fois cette forme de mépris des élèves en situation de handicap, en ne leur reconnaissant pas le droit d'avoir un accompagnement humain professionnalisé lorsqu'ils sont scolarisés en milieu ordinaire."
FNASEPH
fnaseph@wanadoo.fr

Pascal Sillou
(93)

14-02-05

.A propos du recrutement possible d'assistants d'éducation n'ayant pas le baccalauréat, la FNASEPH parle de mépris des élèves handicapés. En quoi le recrutement d'une élève ayant un BEP carrière sanitaires et sociales pour aider un élève handicapé est-il méprisable ? C'est pourtant l'une des seules formations Education Nationale qui traite de l'enfance et du handicap ? Attention aux propos définitifs qui deviennent à leur tour des propos d'exclusion et de mépris.
Par ailleurs à la question posée au groupe handiscol' 93 sur le pourcentage d'AVS handicapés (en référence aux 6%) la réponse de l'Inspection d'Académie a été ZERO AVS handicapé. En multipliant les critères de diplôme on écarte aussi les personnes handicapées du monde du travail.
Pascal Sillou.

Note
ISP

Entièrement d'accord avec la réponse de Pascal Sillou, en ajoutant
- que ce n'est pas la loi n° 2003-400 du 30 avril 2003 qui fait mention de l'obligation du baccalauréat pour les assitants d'éducation mais sa circulaire d'application n° 2003-092 du 11-6-2003, qui précise les conditions de dérogation pour les AVS. Il est donc erroné de parler de contradication formelle avec le texte de loi ;
- et que d'autre part, le baccalauréat n'est pas en soi un examen professionnel qui garantirait un accompagnement humain professionnalisé.

Ce débat est significatif de l'ambiguité qui continue de peser sur le statut d'avs : simple aide humaine ou éducateur généraliste spécialisé...? La FNASEPH souhaiterait que les AVS soient des "professionnels de l'accompagnement" : qu'est-ce que cela signifie en ce qui concerne le recrutement et la formation ?
Quant à la méconnaissance de l'enseignement technique en général et des BEP carrières sanitaires et sociales en particulier... P.B.
  
Mise à jour : 02/07/2015

PAGE
PRÉCÉDENTE

SOMMET
DE LA PAGE
PAGE
SUIVANTE

 
RETOUR AU
PLAN DU SITE